nice to see you again (jero)

 :: Let's play a game :: Les déchets Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 27 Mai - 16:41
nice to see you again.
ft. Ikeda Jiro
 

tenue ~ Ton doigt vint remonter tes lunettes de soleil sur ton nez, glissant à cause de la chaleur, t'agaçant au préalable. Tu marchais dans le quartier sans te presser, il n'y avait rien d'urgent, à part sans doute le fait d'apaiser ta constante impatience. Tu testais tes limites, cela faisait trois semaines que tu n'étais pas retourné dans le café du mardi, un peu plus vingt jours que tu n'avais pas rencontré ce Ikeda Jiro. Seulement, maintenant que les bases étaient posées, les piliers de votre entente étaient construits, il fallait les consolider, et rien de tel que quelques règles pour se faire. Il y avait encore deux ou trois choses dont il fallait que tu parles avec lui, il ne serait pas facile pour l'un comme pour l'autre de parler de leur vie respective, mais tu devrais faire un effort, pour ta mission. Non pas parce que Rika était venue hanter plus souvent tes nuits ces derniers temps, non, cela n'avait rien à voir. Le fait que ce chiot perdu et totalement inconscient veuille tout de même mener à bien sa recherche d'informations sur toi le rendait vulnérable. Un aspect intéressant des choses, si tu considérais qu'il y avait eu extinction des feux, il y a trois semaines. Ton regard s'éleva vers le ciel infiniment bleu et recouvert par de fins nuages blancs effilés. Au travers de tes lunettes noires, personne n'était capable de dire quelle sorte de lueur traversait tes pupilles, et pourtant, toi, tu aurais pu affirmer que c'était de la satisfaction. Slender Man venait chercher sa proie.

Le café apparaissait dans ton champs de vision, et tu consultas l'heure sur ta montre. Tu ne savais pas s'il serait là, mais tu attendrais s'il le fallait. Tu pouvais te montrer relativement patient pour les choses qui avaient de l'importance à tes yeux, et ce bout de curiosité que maintenait Ikeda Jiro était une raison suffisante. La main sur la poignée de la porte, tu poussas cette dernière sans difficulté afin de pénétrer entièrement dans l'endroit. De ta silhouette élancée, de ta hauteur impressionnante, tu laissas vagabonder tes yeux dans la salle. C'était plein à craquer, plus beaucoup de place, beaucoup de jeunes, d'étudiants sûrement, de discussions. Peut-être que finalement, tu n'allais pas pouvoir rester. Tu commenças à t'approcher du bar, lorsque tu captas l'intonation de sa voix, ce qui t'arrêta net. Tu te souvenais encore de cette peur dans ses derniers mots, avant que tu ne le laisses dans la boutique de livres. Avoir ce pouvoir de dominance sur quelqu'un était jouissif. Tu laissas ton expression glaciale le toiser, alors qu'un serveur venait à ta rencontre. Tu détournas un instant ton attention sur la personne qui s'était approchée, tu le reconnaissais, il s'agissait du Takumi de la dernière fois, et lui aussi, semblait t'avoir reconnu. Son expression se figea un instant, ne sachant quoi faire ni quoi dire, avant qu'il interpelle le sujet de ta curiosité. Du bout de ton doigt, tu remis de nouveau en place tes lunettes de soleil sur ton nez, jetant un regard de biais à Jiro. Comment se comporterait-il aujourd'hui ?
Invité
Ikeda Jiro
Classe B
avatar
DC : Kumi Sosuke
Messages : 1081
Points : 1675
Emploi/Etudes : étudiant en art/apprenti tatoueur
Commentaires : crédit avatar: kimlee
Dim 27 Mai - 17:35
nice to see you again.
ft. Zero Kento
 

Un jour ordinaire venait de passer. La routine infernale s'était à nouveau installée. Quelques éléments étaient venu la perturber, quelques rencontres amusantes ou effrayantes, des événements aussi, un en particulier qui m'avait permis de me repaître de quelques humains frais. Evidemment, j'avais passé cet événement sous silence, espérant que mon père et les membres du clan ne l'apprennent jamais. Mentalement, je me rassurais en me disant que j'avais rendu service à mes camarades de classe encore vivants. Grâce à moi, la concurrence était moins importante. Cependant, la terreur s'était installé chez certains, spéculant sur une probable attaque des monstres qui vivaient parmi eux. Le couple d'ami qui me servait d'alibi semblaient d'ailleurs adhérer à cette théorie. Chaque jour, je les entendais nous féliciter d'avoir quitter la soirée plus tôt. A force, cette histoire commençait à m'énerver mais, le fait qu'ils le racontaient à qui voulait bien l'entendre me permettait de solidifier cet alibi. De ce fait, je les laissais parler, continuant de trainer après les cours avec eux. Comme d'habitude, le mardi nous finissions plus tôt. Ils m'avaient suivi à l'Amaryllis pour prendre un café en ma compagnie, accompagné de d'autres camarades de promo. Tout redevenait calme et plus le temps passait, moins j'espérais revoir Slender Man.
Accoudé à une table, je touillais mon café avec ennuie, écoutant d'une oreille les ragots de la classe, riant faussement à leurs histoires qui commençaient à me lasser. Je m'ennuyais, me perdant parfois dans mes pensées. Depuis bientôt trois semaines, elles étaient orientées vers un humain, un agent du CCG. Cet homme m'effrayait. J'avais dû ramper, abandonner le peu d'ego qu'il me restait pour susciter son intérêt, ce dernier m'ayant quitté avec une promesse, celle de revenir à moi. J’espérais qu'il ne revienne pas, j’espérais qu'il ne revienne jamais mais d'un autre côté, je n'attendais que ça. Tel le fidèle Shiba Inu ayant attendu à la gare son maître et ce même après sa mort, je l'attendais la peur au ventre.

Plus les jours passaient et moins j'espérais le revoir, pensant à lui uniquement lorsque l'ennuie s'installait comme maintenant. Soudain, comme si une force supérieure avait enfin décidé de m'accorder ce souhait, le voici qui passait la porte du café. Les yeux ronds, je l'observais sans bouger, esquissant un sourire dans un premier temps avant qu'un frisson de terreur me parcours, venant me ramener à la réalité. Devais-je venir le voir? Il semblait parler avec le serveur, je me pinçais les lèvres prenant mon courage à deux mains. Si je le laissais s'échapper encore une fois et dans notre repère, je deviendrai le fautif de l’échec de la mission. Je me levais donc pour aller vers le comptoir, m'excusant auprès de mes camarades. Arrivé au niveau de la colombe, je passais mon bras autour du sien pour l'agripper, lui montrer que je ne comptais pas le laisser filer cette fois-ci. "Slender Man ~ " Chantonnais-je, mon habituel sourire aux lèvres. Le serveur me regardait avec les yeux ronds tandis que le regards de mes camarades se braquaient sur le garçon que je venais d'attraper. "Tu m'as dit que tu viendrais à moi!" Continuais-je, le son de ma voix exprimant clairement que je lui faisais des reproches. "Pourquoi tu n'es pas venu plus tôt?" Je lui offrais une moue boudeuse mes bras se serrant davantage autour du sien. Il ne pourrait plus m'échapper maintenant!
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 27 Mai - 19:02
nice to see you again.
ft. Ikeda Jiro
 

tenue ~ Tu avais attiré son attention, mais pas uniquement la sienne. Ta présence, ton charisme, l'aura que tu dégageais naturellement avait fait tourné quelques regards sur toi. Tu n'y accordas aucune importance, alors que tu avanças doucement vers le bar. Vêtu d'une simple façon, tu avais toujours cette élégance froide et propre qui te caractérisait, c'était peut-être cette image hautaine qui te rendait de cette façon, mais les réactions quant à ton arrivée étaient diverses. Tu eus tout le temps de voir Jiro arriver vers toi et te prendre par le bras. Tel un fidèle animal de compagnie, il accourait vers toi, délaissant tout ce qu'il y avait derrière, sa bande de copains qui te regardait maintenant avec curiosité. Qui étais-tu ? Pourquoi ce surnom ? Tu ne doutais pas que ces questions se trouvaient dans leur tête, entre autres. Tu captas le regard interloqué du Takumi qui t'avait réceptionné, alors que tu baissas les yeux sur Jiro, résolu à rester accroché à ton bras. Il se souvenait au moins que tu lui avais dit que tu reviendrais vers lui, et tu ne regrettais pas d'avoir laissé traîner les choses. S'il fallait qu'il t'accueille avec autant de paillettes à chaque fois, tu devrais le faire plus souvent. Tu retins de justesse un rictus moqueur et mauvais en regardant instinctivement ta montre. Tu calculais le temps écoulé, les minutes en sa compagnie, et mémorisais des changements notables de comportement chez lui comme chez toi.

Tu ne savais pas s'il agissait ainsi parce qu'il avait réellement attendu ta venue, ou s'il continuait de jouer son rôle. Il montrait tellement de facettes que tu n'étais plus sûr. Tu te doutais que ses sourires n'étaient destinés qu'à l'audience autour de vous. Il n'était pas utile de rester au centre de l'attention, même si tu y étais contraint. Le visage fermé, comme à ton habitude, tu lui laissas ton bras, même si le contact te donnait presque des frissons de rejet. Il n'étais pas décidé à te laisser partir, tu l'avais bien compris, mais si tu étais venu, quel était l'intérêt de tourner les talons. « Je suis là, c'est l'essentiel. » Tu plissas les yeux, même s'il ne pouvait pas voir à travers tes lunettes, il semblait t'avoir attendu. Véritablement, il semblait y avoir un conflit à l'intérieur de lui, comme s'il se battait contre plusieurs émotions à la fois. Tu ne poserais pas tes questions maintenant, ce n'était pas le moment, il y avait trop de gens autour. Tu te permis une petite attention au groupe duquel il venait, des étudiants à première vue normaux. Une troupe de goules, ou un simple camouflage parmi des humains, des êtres vivants comme toi ? Telle était la question. Quoi qu'il en soit, tu les retins avec facilité, imprimant ces visages et ces expressions dans ta tête. Peut-être que cela pourrait t'être utile plus tard. Qui sait.
Invité
Ikeda Jiro
Classe B
avatar
DC : Kumi Sosuke
Messages : 1081
Points : 1675
Emploi/Etudes : étudiant en art/apprenti tatoueur
Commentaires : crédit avatar: kimlee
Dim 27 Mai - 22:11
nice to see you again.
ft. Zero Kento
 

A ma grande surprise, Slender Man ne défit pas l'étreinte que j'exerçais sur son bras. Lors de notre première rencontre, il semblait pourtant peu enclin à accepter ce genre d'attention. Je me souvenais notamment de la façon dont il avait défait mon emprise sur son poignet ou celle sur son gilet. A cette idée, mes doigts se serrait davantage alors que je venais me coller à lui. Pas cette fois, il ne se débarrassera plus de moi! Mon regard levé vers lui trahissait ma détermination. La dernière fois, j'avais presque échoué, je lui avais promis de faire ce qu'il voulait, me donnant la sensation de vendre mon âme à un démon. Peut être que c'était parce que je lui avais fait cette promesse qu'il me permettait d'être si proche de lui.

Mon sourire s'illuminait à ses mots. "Oui!" Tel un chien qui remuait la queue devant son maître, j'attendais qu'à son tour il me donne une marque d'affection. Les minutes passaient alors qu'un silence s'installait entre nous et rien ne venait. Il avait toujours le visage fermé et semblait aussi froid que la dernière fois. Cette fois-ci, je devais maintenir son attention, l'occuper. Maintenant que je l'avais attraper, il fallait que j'essaye de le faire s'ouvrir à moi. C'est avec cet objectif que je baissais la tête pour sourire au serveur. "Désolé, je te vole un client ~ " Chantonnais-je à nouveau, tirant sur le bras de Slender Man. "Viens, maintenant que tu es là, je veux qu'on date!" Je ne l'avais pas oublié, la technique du rentre dedans semblait bien marcher avec lui. J'en profitais même pour lui faire mes yeux doux comme lorsque je demandais une faveur à quelqu'un. "Mais pas ici, il y a trop de témoin ~ "
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 5 Juin - 18:27
nice to see you again.
ft. Ikeda Jiro
 

tenue ~ Tu ressentis à travers ton ample t-shirt bleu marine, la chaleur du corps de ce Jiro. Il était trop familier, et bien que cela ne te plaisait pas, tu le laissas faire. Après une telle entrée en scène, ses mots, tu ne pouvais tout simplement pas retirer ton bras de ses mains, de ses doigts. Tu ne te sentais pas bien pour autant, même si tu laissais ce jeu s'installer de nouveau, tu attendais d'être seul avec lui pour fixer quelques petites règles de confort. Ton confort, une zone qu'il ne fallait pas toucher au risque d'effleurer la lame du rasoir qu'était ta limite, ta patience. Tu aimais cet effet que tu avais sur lui, ce petit sourire ravi qu'il arbora lorsqu'il aquiesça la satisfaction de ta présence dans ce café. Tu lui avais dit que tu reviendrais, c'était vrai, mais tu ne lui avais pas précisé quand, ni comment, ni où. Il était presque évident que ce serait au café, mais tu avais décidé de prendre ton temps. C'était bien mieux comme ça, réfléchi, posé, tu essayais de ne pas réagir à tes impulsions, ce qui pourrait te coûter cher, te causer des dommages irrécupérables. Un silence s'installa alors que ton attention était focalisée sur le groupe de jeunes duquel Jiro venait. Il y avait une certaine curiosité dans leur regard, mais tu n'aimais surtout pas que l'on se demande quelle relation vous aviez. Parce qu'en réalité, vous n'en aviez aucune, et tu n'en voulais pas particulièrement. Cette sensation d'être regardé, comme un animal de foire, tu n'aimais pas ça. Pas dans ces conditions.

Tu te gardas de faire un commentaire lorsqu'il tira sur ton bras. Tu avais cette envie destructrice de vouloir le reprendre, le laver, de presque le décaper, comme la dernière fois. Cette aversion pour les contacts physiques, il fallait que tu travailles dessus. Malheureusement, tu savais que ce Jiro était peut-être une goule et qu'il bouffait sans doute des choses que tu considérais cannibales dans ton monde humain. Il pourrait tout à fait aussi être humain, et avoir touché des centaines de personnes avant de te tenir le bras avec autant de détermination, cela te dégoûterait de la même façon. Une fois sorti du café, tu semblas respirer un peu plus librement, même si clairement, ce n'était pas choses évidente avec une sangsue sur une partie de ton corps. Tu suivais le mouvement, tu n'avais pas prévu de choses particulières pour ce jour, s'il voulait s'en charger, c'était tant mieux. Seulement, après avoir dépassé les vitres du café, les regards braqués sur vous dépassés, tu récupéras d'un geste ce qu'il tenait fermement, le poussant involontairement par la même occasion. « Si on doit se fréquenter, peu importe la raison, n'agissez pas de cette façon. Je n'aime pas ce comportement familier. » Tu serras les dents ensuite, contractant ta mâchoire avant d'ajouter. « Je suis clair ? » Tu ne comprenais pas son besoin d'aller aussi loin, de bouffer l'espace personnel des autres, de venir picorer dans l'assiette de quelqu'un d'autre. C'était sans doute beaucoup trop imagé, mais c'était l'impression que tu avais, et cela te dérangeait. S'il fallait que vous vous voyiez souvent, alors autant apprendre le respect mutuel.
Invité
Ikeda Jiro
Classe B
avatar
DC : Kumi Sosuke
Messages : 1081
Points : 1675
Emploi/Etudes : étudiant en art/apprenti tatoueur
Commentaires : crédit avatar: kimlee
Jeu 7 Juin - 18:40
nice to see you again.
ft. Zero Kento
 

Je me fis un plaisir de l’entraîner dehors, plus loin que l'Amaryllis, ne voulant pas de témoin. Cependant, malgré cette envie d'avoir l'agent pour moi, je gardais dans un coin de ma tête qu'il fallait toujours du monde autour de nous. Lors de notre dernière rencontre, j'avais eu un aperçu du danger qu'il pouvait représenter. Pour le moment, il était l'agent que je plaçais en haut de ma pyramide mentale. Il était à mes yeux le plus intimidant et dangereux, mais peut être avais-je tord? Peut être que sa froideur lui donnait l'air menaçant mais qu'il était en réalité aussi fragile d'un humain banal? Ma mission consistait aussi à le déterminer mais s'il n'avait pas été gênant, peut être que je ne me serai pas retrouvé dans cette situation.

D'après ce que j'avais cru comprendre lors de notre dernière entrevue vint se confirmer car une fois loin du regards des autres, je me vis repoussé. Reculant de quelques pas, je clignais des yeux. Alors il n'aimait vraiment pas le contact. Je l'écoutais, entrouvrant la bouche face à la froideur de ses mots. Je le regardais tristement, ma tête venant se baisser doucement. "D'accord..." Répondais-je doucement. J'avais l'impression d'être un enfant qui avait fait une bêtise. Cependant, j'éprouvais le besoin de me justifier. "Je... ne le fais pas exprès..." Doucement, je relevais la tête pour lui sourire tandis que mon regard trahissait ma tristesse. "Je suis comme ça, mais je ferais un effort pour toi!" Je voulais lui prouver que j'étais prêt à faire des efforts. Peut être qu'ainsi il baisserait sa garde. Je me reculais d'un pas pour lui laisser un peu plus d'espace, maintenant qu'il avait posé de nouvelles règles. "Que dirais-tu d'aller te promener dans un parc? Il paraît que les crêpes du stand près du jardin pour enfant sont délicieuses!" J'essayais d’enchaîner pour l'occuper, je ne voulais pas perdre son attention. Cependant, maintenant que Slender Man avait imposé une distance entre nous, j'avais l'impression que ce serait plus difficile pour moi de me rapprocher de lui. Avais-je tord? Je l'espérais!  
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 12 Juin - 19:09
nice to see you again.
ft. Ikeda Jiro
 

tenue ~ Tes paroles semblaient le destabiliser plus que tu ne l'aurais espéré. En vérité, tu pensais qu'il se serait peut-être habitué au ton sec qui ne te quittait jamais. Cependant, la surprise et la confusion purent se lire quelques instants sur son visage, ce qui te rendit satisfait pour la même courte durée. Il acquiesça simplement, et tu le regardas avec ton air impassible collé sur le visage. C'était comme si un rien t'énervait, alors qu'en réalité, tu avais un très bon contrôle sur tes émotions. Tu avais simplement appris à ne les utiliser qu'en cas de besoin, comme un masque pouvant s'ajouter et changer de couleur à chaque fois, tu ne prenais pas la peine de le sortir si souvent. Peut-être que tu avais juste perdu l'habitude. Quoi qu'il en soit, tu ne te permettais plus d'être sentimental, pas sans Rika du moins. Tu ne savais pas non plus pourquoi ce Jiro amenait toujours Rika dans tes pensées, pourquoi elle apparaissait si souvent dans tes rêves. Son côté docile ? Ils ne se ressemblaient pas, Rika était belle, elle n'avait rien à voir avec lui. Tu ne comprenais toujours pas ce petit détail. Cela te rendait fou. Il était semblable à ces gosses que tu n'aimais pas, qui couraient partout, à la recherche d'un papillon, d'un insecte à tuer, avant de dire qu'ils n'avaient pas fait exprès. Un haussement de sourcil répondit au fait qu'il n'était pas volontairement conscient de ces gestes. Il agissait donc ainsi avec tout le monde ? Tu aimais encore moins cet aspect des choses. Être touché après d'autres, non merci, ce n'était pas dans tes goûts.

Son sourire triste ne décrivait rien d'autre que sa déception. Tu lui dictais une conduite qu'il n'avait pas l'habitude de suivre, et qu'il obéisse te procurait un sentiment de supériorité non négligeable. Cette sensation de posséder une force sur le mental de quelqu'un était quelque chose que tu n'échangerais pour rien au monde. Tu semblas plus à l'aise lorsqu'il recula un peu, te laissant de l'air, de l'espace, ton précieux oxygène, tu relâchas tes muscles tendus et contractés par la proximité qui s'était installée juste avant. Tu te détendis un tant soit peu, c'était déjà mieux que rien. Tes yeux derrière tes lunettes regardaient autre part, les gens qui passaient, tout sauf lui. Si tu lui accordais trop d'importance, trop d'attention, il penserait sans doute qu'il a réussi à t'accaparer et ce n'était pas ce que tu voulais lui offrir. Cependant, s'il faisait des efforts, alors tu pourrais aussi en faire. Si cela ne te coûtait pas trop bien évidemment. Tu écoutas sa proposition avec attention, certains mots te faisaient tiquer. Les enfants surtout. Mais après tout, il avait dit que c'était proche, pas qu'ils allaient jouer à faire des chateaux de sable. Tu tournas la tête vers lui, de ta hauteur, tu hochas faiblement la tête avant de commencer une marche lente et décontractée. Tu regardas ta montre une nouvelle fois, avant de pousser un petit soupir. Il faisait chaud tout de même dehors, le soleil tapait sur la peau nue de tes bras, légèrement halée par tes entraînements à l'extérieur des dernières semaines. Faire un effort ... Faire un effort, oui, mais lequel ? Engager la conversation ? Dire un truc banal, comme tu l'avais appris dans les livres ? « Vous n'aviez rien prévu aujourd'hui ? » Oh, finalement, ce n'était pas si désespérant que tu l'avais pensé. Après tout, juste avant dans le café, tu l'avais vu avec ses amis, et il avait tout lâché pour accourir vers toi, tel un petit chiot remuant la queue. C'était aussi une manière de lui montrer que tu voyais des choses, que malgré ton apparence froide et détachée, il y avait des éléments qui captaient ton attention.
Invité
Ikeda Jiro
Classe B
avatar
DC : Kumi Sosuke
Messages : 1081
Points : 1675
Emploi/Etudes : étudiant en art/apprenti tatoueur
Commentaires : crédit avatar: kimlee
Mar 12 Juin - 20:01
nice to see you again.
ft. Zero Kento
 

Docile comme à mon habitude, je suivais Slender Man, m'assurant de garder la même distance qu'il m'imposait. En réalité, il me suffisait de faire trois pas pour me rapprocher de lui, attraper son bras et me sentir mieux. Cependant, il détestait cela. Que je sois frustré ou non par la distance qu'il m'imposait m'était forte heureusement supportable. J'avais l'habitude de ressentir ce genre de sentiment avec les règles de vie que m'imposaient mon père, la frustration était devenu mon quotidien et une règle de plus ou de moins ne changerai pas. Bien que j'étais mal à l'aise, que la peur constante de le perdre était présente. Ses longues jambes faisaient que ses pas étaient plus grand que les miens mais grâce à sa vitesse de déplacement, j'arrivais à le suivre, à faire en sorte qu'il puisse y avoir les trois pas d'écart.

Concentré sur la distance, je n'avais même pas remarqué le silence qui s'était installé durant le trajet. J'étais à ce moment similaire à un petit caneton qui suivait sa mère. Ce qui suivi, je ne m'y étais pas attendu, sursautant lorsque sa voix grave et froide parvins à mes oreilles. Je clignais des yeux, surpris qu'il me pose ce genre de question. Était-ce une façon détournée de me dire de le laisser tranquille? Pourtant il semblait d'accord sur le fait de passer du temps avec moi. La preuve, il se dirigeait même en direction du parc de Shinjuku. ”Pas du tout!” M'exclamais-je rapidement. Je voulais lui montrer que j'étais disponible pour lui, que je n'étais pas prêt de le lâcher. Dans la peur qu'il m'échappe encore, je n'avais même pas remarqué qu'il avait lancé de lui-même la conversation. Pour moi, c'était impossible qu'il veuille se rapprocher, tous ses actes précédent m'indiquaient même plutôt le contraire. Il était ma mission difficile après tout! Dans l'angoisse d'être encore une fois laissé, j'accélérais le pas pour me retrouver à son niveau, à sa droite où je faisais en sorte de garder encore une fois une distance qui d'un oeil extérieur pouvait même sembler exagérée. ”J'ai fini les cours! On a pas cours le mardi aprem et j'étais juste avec des copains de promo! Mais ils ne m'intéressent pas comme toi!” Argumentais-je en m'exclamant. Mon débit de parole était rapide, trahissant la peur qu'il m'abandonne encore. ”Je préfère être avec toi...” Poursuivais-je plus doucement. Il avait tout de même semé le doute. J'enfonçais donc une main dans ma poche pour sortir mon téléphone et regarder mon planning. Aucun rendez-vous. Je souriais, rassuré pour enfin lever mon téléphone vers lui pour lui dévoiler mon planeur, ce dernier ayant des noms accompagné d'heure. ”Et je n'ai aucun client aujourd'hui!” Concluais-je tout content. Je n'avais pas fait attention à ce que je disais.
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 12 Juin - 20:43
nice to see you again.
ft. Ikeda Jiro
 

tenue ~ Un silence, et puis tes mots. Une conversation démarrée, tu avais juste posé une question. L'idée qu'il laisse tout derrière lui pour pouvoir être avec toi ne te déplaisait pas. Bien que tu n'aimes pas qu'il soit trop près de toi, tu n'avais pas pour habitude de détester les gens pour rien. Même si en soi, pour certaines personnes, tu avais en horreur le fait qu'ils puissent vivre ou même exister. Tu étais comme ça avec tout le monde, il n'y avait pas de différence entre les races, les couleurs ; à la même enseigne. Il s'exclama avec joie, tu ne savais pas si c'était parce que tu avais engagé la conversation ou parce que tu avais tout simplement parlé. Peu importait finalement, parce qu'il te répondrait avec plus de mots que nécessaire. Tu avais remarqué cette fâcheuse tendance à parler trop, beaucoup trop, à s'emballer, à montrer son enthousiasme trop facilement. Et c'était ce qu'il faisait à ce moment précis. Ton regard se dirigea vers lui, de biais, lorsqu'il fut à ta hauteur, et avec une subtilité qui t'était propre, tu ralentis le rythme. Tu avais de grandes jambes, pas lui, et il semblait devoir courir pour te suivre. Comme un oiseau qui ne savait pas encore voler, il était contraint de piétiner de ses petites pattes pour pouvoir survivre, ou du moins, essayer.

Il te donnait des informations sur sa journée, sur le fait qu'il allait effectivement en cours, donc il était étudiant, il se mélangeait forcément aux humains, s'il savérait que tu avais raison et qu'il était une goule. Il essayait de vivre une vie normale, et qui étais-tu pour le blâmer. Sauf que toi, tu n'entrais dans aucun moule, tu le savais. Tu n'étais pas sûr de vouloir faire l'effort pour d'ailleurs, alors tu te construisais tes propres règles, tes propres principes, et ta survie. C'était tout ce qui importait dans ce monde aujourd'hui. La fin de sa tirade t'étonna un peu. Ses amis ne l'intéressaient pas autant que toi ? La raison était-elle la mission, ou peut-être que tu t'étais correctement immiscé dans sa tête la dernière fois ? Une seule rencontre avait suffit. Tu t'arrêtas presque lorsqu'il se calma, sa voix plus douce, plus sincère. « Vous préférez ma présence à celle de vos amis ? » Est-ce que ce n'était pas juste très étrange comme situation ? Il avait eu peur la dernière fois, tu n'en avais aucun doute, alors pourquoi continuer à jouer ce rôle. Ils n'étaient là, dans cette rue, en train de marcher l'un à côté de l'autre, que parce qu'il y avait des informations en jeu pour chacun des camps. Tu n'avais rien fait pour avoir son affection, ou alors il était de ceux qui aiment être malmenés ? Il le fallait bien un peu, si tu réfléchissais, il venait se frotter directement à un agent du CCG, et ses intentions étaient quasiment claires. Perdu dans tes pensées, tu tiquas à l'entente du mot "client". Parlait-il du café ? Ou d'autre chose ? Tu ne savais pas, et tu n'étais pas assez curieux pour te renseigner là-dessus.

« Je n'avais pas prévu de venir vous voir aujourd'hui. Mais ... » Tes mots s'éteignirent d'un coup. Tu ne pouvais juste pas lui dire que tu rêvais sans cesse de Rika depuis qu'il était apparu une seule fois dans ta vie. Qu'il te donnait envie de la ressentir de nouveau, et que tu voulais continuer de la voir. « Le principal, c'est que je sois venu, n'est-ce pas ? » Un léger rictus moqueur dressa tes lèvres charnues habituellement tirées de manière neutre. Tu remontas par la même occasion tes lunettes sur ton nez, celles-ci glissant à cause de la chaleur et ta peau devenue moite.
Invité
Ikeda Jiro
Classe B
avatar
DC : Kumi Sosuke
Messages : 1081
Points : 1675
Emploi/Etudes : étudiant en art/apprenti tatoueur
Commentaires : crédit avatar: kimlee
Mar 12 Juin - 21:38
nice to see you again.
ft. Zero Kento
 

L'agent du CCG semblait ralentir, presque s'arrêter et j'en faisais de même. Hélas, il releva ma dernière phrase plus que je l'aurais imaginé. Bien évidemment que je le préférai aux humains que je fréquentais quotidiennement. Il était ma mission, moins appétissant que les gens que je fréquentais au quotidien, je ne risquais pas de lui sauter dessus comme j'avais pu le faire avec une poignet d'étudiant malchanceux, ces derniers ayant fini dans mon estomac. Le point positif de la restriction qu'il m'imposait était justement le fait que je devais lui laisser de l'espace. Ainsi, je ne pouvais pas sentir les délicieuses effluves qu'il dégageait et de ce fait, je n'étais absolument pas tenté de le dévorer. Car oui, cet humain, je le trouvais laid mais son odeur me mettait plus facilement en appétit. C'était d'ailleurs assez étonnant que je sois aussi sensible à cette dernière. Peu d'humains m'avaient fait cet effet mais tous, contrairement à lui, m'avait semblé appétissant au premier regard. ”Je te l'ai déjà dit. Lui répondais-je. ”Tu me plais! Alors c'est normal de vouloir te connaitre et passer du temps avec toi, non?” Mensonge. Pourtant, j'essayais de me persuader que c'était vrai pour rajouter de la sincérité dans mes mots. J'esquissais un petit sourire en baissant la tête, me souvenant des mots de Monsieur Nishimura sur l'amour. Je ne m'imaginais pas que cette discussion me servirait un jour pour ce genre de chose, d'autant plus que je ne comprenais toujours pas ce qu'il avait essayé de m'expliquer. Je poursuivais bêtement ma mission. Pour moi le plus important était de me rapprocher de Slender Man même si j'avais eu un aperçu du danger qu'il pouvait probablement représenter. Ce pouvait être dangereux pour moi, et c'était pour ça que je ne souhaitais plus le voir dans un lieu sans personne autour de nous.

Je me pinçais les lèvres, rangeant mon téléphone alors que je réalisais doucement que j'en avais trop dit. Quant à lui, cela devait faire trop longtemps qu'il ne m'avait pas dit de mots désagréables. Cet humain devait penser que j'étais masochiste pour autant m'accrocher à lui. S'il savait la vérité, mes motivations, il me comprendrait probablement. ”Tu ne m'aimes pas...” Répondais-je doucement. Ma tête se relevais doucement pour le regarder. ”Hein, Slender Man?” Comment pouvait-il, nous ne nous connaissions pas et je me doutais que s'il connaissait ma véritable nature, il m'aimerait encore moins. ”Tu me vouvoie, mets de la distance entre nous, tu ne veux même pas me dire ton nom, rien sur toi...” Je me mordais la lèvre inférieur, accélérant le pas pour arriver au niveau du parc. Je voulais tout de même poursuivre ma mission. Me tournant vers lui, je lui souriais tristement. ”Je te l'ai déjà dis, je ferai tout pour que tu m'aimes! Je te prouverais que je suis gentil et docile comme tu le veux!” J'échappais un rire jaune. ”Je te ferai aimer les chiens!” C'était affreusement réducteur cependant, on me comparait souvent à un chien, même mon masque avait une forme canine alors au lieu de m'offusquer, j'avais fini par l'accepter... à moitié.
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Leurs chiens meurent pendant la traversée Nice-Calvi
» Scott 17 mois croisé teckel/papillon (06) Nice
» Bérénice - Faris
» Voir Nice Sous la Pluie
» Paris-Nice (PT) >>> Avant mardi 16h00

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behaviour of the Undead :: Let's play a game :: Les déchets-
Sauter vers: