RSS
RSS



 

Nishimura Arai + meeting the devil inside

 :: Between you and me :: Registres :: Les validés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Nishimura Arai
Inspecteur en chef
avatar
Date d'inscription : 09/12/2017
Messages : 98
Age : 36
Emploi/Etudes : inspecteur en chef
Sam 9 Déc - 18:07
Nishimura Arai

Derrière l'écran

PSEUDO - Shina
AGE - 23 ans
CONNEXION - 7/7j
COMMENTAIRE - Goules, préparez-vous èé
Mon image

Informations

GROUPE - CCG
AGE - 36 ans
NATIONALITÉ - Coréano-japonais
ORIENTATION - Bisexuel
STATUT - Veuf
TRAVAIL - Inspecteur en chef au CCG.

TAILLE - 1m81
PARTICULARITÉ(S) - Arai possède de nombreux tatouages qui ont tous une signification bien précise pour lui. Il en a plus d’une trentaine sur tout le corps et lui seul connaît toutes leurs histoires. Ils représentent tout ce qu’il a vécu d’important dans sa vie.
QUINQUE - à queue, de style grand sabre (masamune)

AVATAR - Takamasa Lee Ishihara (MIYAVI)


caractère/anecdotes

Pour parler de son caractère, Arai est un homme devenu triste et avide de vengeance. Il n'y a clairement plus que ça, généralement, qui régit son existence. Il travaille d'arrache-pied pour le CCG, est l'une de leurs plus intéressantes et fortes recrues. Pour y contribuer, il pratique beaucoup de sport, prend soin de l'apparence qu'il renvoie aux autres, espérant parfois dissuader des goules de la sorte. A côté de cela, il a quand même gardé sa passion pour la musique, jouant de la guitare de temps en temps et appréciant se produire dans des petits bars. Bars dans lesquels, les jours de repos, il a tendance à convoiter pour boire peut-être davantage que la moyenne. Arai n'est pas un homme méchant ou si mauvais que cela dans le fond, il est juste profondément blessé. Sa franchise est l'un de ses atouts supplémentaires, contrairement à son côté un peu trop bagarreur qui l'a déjà emmené dans des histoires compliquées à se défaire. En plus de cela, on peut dire de lui qu'il est ambitieux, il a envie de gravir les échelons, curieux, mais parfois impatient. Dans son travail, il favorise l'action à la réflexion, bien qu'il sache néanmoins faire les deux en même temps sans plus s'en rendre vraiment compte. Calculateur, rancunier, analyseur, ses yeux et ses oreilles sont partout à la fois. Il veut se donner confiance en lui, le prouver aux autres, mais il n'est toujours qu'un enfant à qui la vie a tout pris.

- Arai a une double nationalité donnée par son père, coréen, et sa mère, japonaise. Quant à son prénom, il a été donné par sa mère en l’honneur de son grand-père décédé au cours de la seconde guerre mondiale.
- Arai est un passionné de musique. Il chante et joue de la guitare à ses heures perdues, puis il lui arrive de se produire dans des bars de temps en temps. Cela lui permet de calmer ses esprits et de penser à autre chose.
- Plus jeune, Arai voulait devenir joueur de football professionnel, malheureusement à cause d’une blessure à la cheville, il ne pourra jamais l’être. Il en pratique donc pour son propre plaisir, ainsi que de la boxe, de la musculation et un peu de jogging de temps en temps.
- Veuf depuis un peu moins de deux ans, Arai n’a pas retrouvé l’amour et pense que ça ne sera jamais le cas. L’amour est une chose futile qui n’arrive qu’une seule fois dans une vie. Aujourd’hui, il enchaîne les relations d’un soir, ne possédant clairement plus aucune envie de s’investir.
- Il est devenu Inspecteur de Terrain pour le CCG depuis un peu plus d'un an et il a très vite su se montrer très efficace pour éliminer la menace des goules qui est de plus en plus présente dans la ville.

histoire

Enfant turbulent, non désiré par son père. Arai a grandi, espérant trouver un modèle, espérant trouver quelqu’un à qui se confronter en étant un mauvais petit garçon. Son père est demeuré muet, sa mère est trop sortie pour se faire belle, se souciant de lui pour un cadeau ou deux de temps à autre. Alors, très vite, Arai a trouvé un refuge dans le sport, plus particulièrement dans le football. C’est son rêve, de devenir footballeur professionnel, pour gagner plein d’argent et vite partir de cette maison bien trop vide pour un enfant de son âge. Il a continué de grandir, dans cet espoir, en tâchant d’être plus ou moins bon à l’école, jusqu’à ce qu’il rentre au collège, puis au lycée. Arai s’est permis un relâchement, de davantage s’amuser et de profiter de la vie. Il a commencé à sortir, à s’intéresser aux autres filles et garçons de son âge et puis il s’est mis à fumer, à boire un peu, lors des soirées. Il a raté quelques entraînements, mais le match le plus important auquel il a joué a brisé tous ses rêves.

Cheville brisée, son rêve anéanti l’a bouleversé. Mais Arai est tombé sur une vieille guitare, simplement posée au coin d’une rue, abandonnée là. Il l’a vu à l’instar d’un signe, comme si elle l’attendait pour lui donner une raison de se relever, d’imaginer une autre possibilité dans sa vie. Arai a donc entrepris de jouer tout seul, grâce aux vidéos d’artistes sur la toile et cette passion lui a permis de reprendre le cours de sa courte existence, trouvant de nouveaux rêves, de nouvelles envies. A dix-huit ans, il a obtenu son diplôme de fin d’études et, ne sachant que trop quoi faire, il est parti en faculté pour étudier les langues. Il a eu une chambre sur le campus, quittant la maison dite familiale, prenant son envol, sa guitare sur le dos. Arai a travaillé à côté des études, dans des petits magasins, en se produisant dans des bars de temps en temps, puis il a commencé à griffonner sur ses cours, ennuyé. Il a commencé à dessiner en ayant pour modèle une jolie jeune femme, d’origine coréenne.

« C’est pour toi.
- Tu… tu as fait mon portrait ?
- Ton calme m’apaise.
- Je m’appelle Park Emiri.
- Enchanté, Emiri. »

Amour débutant, les joies d’avoir quelqu’un près de soi. Arai l’a trouvé, la femme de sa vie. Les deux jeunes gens ont commencé par se côtoyer, à la faculté, puis ils ont eu quelques rendez-vous jusqu’à ce qu’Arai lui avoue ses sentiments. A partir de là, tout s’est enchaîné pendant presque quinze années. Du bonheur à l’état pur, amoureux plus que jamais. Arai et Emiri ont emménagé ensemble, dans Tôkyô. Elle est devenue médecin, lui tatoueur et musicien ambulant. Longtemps, ils ont filé le parfait amour, se sont projetés dans l’avenir, si loin. Arai sait qu’il ne pourra plus jamais trouver une personne si douce, calme, apaisée et amoureuse qu’Emiri. Elle est la prunelle de ses yeux, la femme que personne d’autre que lui ne peut regarder et encore moins toucher. Elle a deux ans de moins que lui, elle est un peu plus jeune mais elle est mature. Elle connait tout d’Arai, sa famille, ses tatouages, ses démons intérieurs alors c’est pour cela qu’il s’est agenouillé face à elle pour lui faire sa demande de mariage – et qu’elle a accepté.

Désir d’enfanter qui a mal tourné, erreur humaine impardonnable. Emiri a perdu leur bébé et Arai s’est retranché dans la musique, sortant de plus en plus souvent. Il prétend travailler tard pour aller boire un verre, ou deux, et en perdre le compte accoudé au bar. Quand ils se croisent, la violence de leur deuil les frappe en plein visage et ils se haïssent un peu plus chaque jour. Ce sont des insultes, des maux et des poings qui s’abattent sur les murs. Ils se perdent et rien n’arrive à refaire vivre la flamme qui a brûlé durant de nombreuses années. Aucun effort, hormis les papiers du divorce plaqués sur la table de la cuisine, l’alliance posée à côté. Mais Arai n'a pas eu le temps de les signer, ces papiers, car c'est celui du décès d'Emiri qui l'en a empêché. C'est une goule, une maudite goule qui en a fait son affaire alors qu'elle rentrait du travail.

« Monsieur Nishimura ? Nous sommes Inspecteurs pour le Centre de Contrôle des Goules ; votre candidature a tout particulièrement retenue notre attention.
- Je vous promets de ne pas vous décevoir. Je suis très motivé et participer à l'élimination des goules est une affaire qui ne m'effraie pas. Nous devons nous débarrasser de ces rats qui rôdent dans nos rues pour permettre aux citoyens d'y être à l'abri.
- Quelles sont plus précisément vos motivations ?
- J'ai perdu quelqu'un, la femme de ma vie. Je ne peux pas concevoir que cela arrive à d'autres personnes.
- Bienvenue dans nos rangs, Inspecteur. »

Gloire passée bientôt retrouvée. Arai s'élève au sein de l'organisation, étant très vite reconnu pour ses capacités physiques et son désir de vengeance. Il n'a pas peur de ces bêtes inhumaines, il doit faire son travail coûte que coûte et c'est en la pensée de sa femme qu'il agit chaque jour. Même si tout tournait mal pour eux, elle doit être vengée.
(c) fiche crée par rits-u sur epicode
Revenir en haut Aller en bas
Emuro Ken
Chef suprême
avatar
Date d'inscription : 18/09/2017
Messages : 58
Localisation : derrière toi
Emploi/Etudes : chef suprême
Dim 14 Jan - 13:06
Félicitations !
tu es validé(e)



Dès à présent, je t'invite à parcourir le forum pour créer ta fiche de liens et aussi ta fiche de sujets. Si tu as besoin d'un toit sur ta tête, d'un rp ou de liens en particulier, c'est par ici que ça se passe ! Bien sûr, tu peux venir te détendre et papoter avec nous, n'hésite pas à venir dans le flood.

Amuse-toi bien sur Behaviour of the Undead ! Et prends garde à qui se tient derrière toi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Every single one of us has a devil inside [pv Ab']
» BIBBO & ABEL ∞ let me wash this water down with some devil inside.
» Amy Wenstone ♠ Devil Inside
» the devil inside ★ KASNIYA
» Meeting with the infinity [TERMINE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behaviour of the Undead :: Between you and me :: Registres :: Les validés-
Sauter vers: