Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
avatar
DC : Compte principal / Hasegawa Yûichi et Kelley Ai
Messages : 41
Points : 68
Emploi/Etudes : Cosplayer professionnel et mannequin
Dim 15 Juil - 13:25

Understand me
Quand il s'était réveillé, ce fut avec une migraine atroce. Déjà qu'il n'y avait pas de meilleur définition que le mot « migraine » pour parler de mal de tête spectaculaire, il se voyait obligé ici de parler de migraine atroce. Avait-il bu abondamment pour se retrouver avec cette gueule de bois ou bien..? Il cligna des yeux, prit conscience qu'il n'était pas chez lui. Cette migraine n'était donc pas dû à une gueule de bois mais à autre chose.
Il se remémora la soirée de la veille. Il avait fêté son anniversaire avec des amis, avait bu et avait entrepris de rentrer chez lui, seul, parce que les bonnes habitudes ne changeaient pas. Puis, on l'avait abordé. Il se souvenait vaguement d'une personne l'abordant, insistant pour qu'il passe la soirée avec lui. D'ailleurs, cette personne ne lui avait-elle pas paru différente des autres ? Si ce n'était audacieuse pour ne pas avoir eu d'excuse pour lui lécher les lèvres. Oui, ça, il s'en rappelait. Le goût âcre de sa langue persistait encore sur ses lèvres.
En y prêtant plus attention, il vit qu'il était toujours habillé. Ainsi n'avait-il pas failli à ses convictions, comme quoi le fait qu'il soit asexuel n'était pas anodin. Il voulut se redresser pour partir de cet endroit qui lui paraissait lugubre et fort peu attrayant pour un personnage comme lui. Ne se trouvait-il pas dans un bordel ? Il était prêt, il se redressa, puis... Des chaînes. Il était enchaîné. Aux pieds et aux mains. Cela aurait été vain de s'acharner à se faire du mal à se libérer alors il se contenta de se rasseoir et de prendre conscience qu'il était littéralement pris au piège.
Il se serait bien permis d'appeler qui que ce soit mais il n'était pas de ce genre paniquer, même pour la situation dans laquelle il se trouvait. Il savait qu'il n'allait pas être au bout de ses peines dans les heures à suivre et c'était pour cette raison que, pour l'instant, il devait se concentrer pour garder son calme. Il en était capable. Aussi quand la porte s'ouvrit sur la personne l'ayant ramené ici, se souvint-il de ses yeux rouges brillants dans le noir lors de leur rencontre. Il ne déglutit pas mais il sentit malgré lui un frisson d'effroi le parcourir. Personne, ici, ne viendrait le sauver et n'ayant pas réussi à se sauver lui-même, il ne pourrait pas y parvenir non-plus dans l'instant à suivre.

« Et ? Quelle est la marche à suivre maintenant ? »

Était-il censé rester calme comme un bon petit chien ? Ou aboyer ? Il le laissa s'approcher et malgré ses pieds enchaînés, il lui asséna un violent coup avec son pied gauche dans le ventre.

« Je t'ai déjà dit de ne pas t'approcher. », siffla-t-il.
Fiche (c) Espe




Highway of fallen kings
I have learned that if you are down, stay down. Don’t get back on your fucking feet until you are prepared to stand. Don’t get up until you have learned why you fell. Nine times out of ten, it is because you gave someone your power. You forgot about yourself. ∞


   
Toga Shinichi
Classe S
avatar
DC : Umehara Hikaru
Messages : 177
Points : 287
Emploi/Etudes : Propriétaire d'une maison close : le KERBEROS
Commentaires :

Time to eat.


Beautiful ugly girl. I hate you.

Dim 5 Aoû - 20:37

Understand me
Takaaki x Shinichi






Shinichi chantait. Une mélodie cruelle s’échappait de ses lèvres ouvertes, s’élevait dans les airs pour résonner dans les couloirs aux lourdes tentures. Enorgueilli par son existence-même, grisé par l’étrange machination qu’avait érigé son cerveau malade, ivre de sa condition –ivre- il chantait. Dans son coeur, dans son corps tout entier, une étrange palpitation se faisait ressentir. Ses instincts, plus affutés encore que la lame d’un rasoir, aiguisaient ses perceptions avec délice. Il avait envie de crier sa joie subite au monde entier, d’hurler cette euphorie à s’en crever les poumons. « アクメの夜に悪魔が笑う〜 » Ces paroles sonnaient merveilleusement. Cette nuit –cette nuit qui s’annonçait si particulière, merveilleuse, orgastique- le faisait saliver d’avance. Pourquoi donc était-il de si bonne humeur ? Il n’en savait trop rien. Peut-être était-ce parce que, pour une fois depuis longtemps, il s’écoutait. Se laissait aller à des tendances qu’il refreinait habituellement. Mais il n’en pouvait plus. Se tenir sagement le faisait parfois suffoquer. Et, en repensant à ses jeunes années, parsemées de débauche et de destruction compulsives, frénétiques, il se sentait nostalgique. Par chance, en ce soir d’ivresse, sa route avait croisé celle d’une existence toute singulière ; inespérée. La goule s’amusait à penser que le Ciel avait entendu ses plaintes languissantes et qu’il lui avait envoyé l’objet de tous ses désirs. Un objet qui saurait rassasier le moindre de ses appétits.
« アクメの夜に天使を殺す。 »

Il ouvrit la porte blindée pour la refermer soigneusement derrière lui. Ici se trouvait la pièce la plus reculée du Kerberos, cachées au plus profond des lieux. Une entrée directe vers le Paradis et l’Enfer. Shinichi ne permettait l’accès à cette salle qu’en de très rares occasions, pour des clients aux exigences et aux portefeuilles démesurés.  Cette chambre, aux fausses allures de cachot, lui faisait toujours le même effet. Elle lui donnait de sourdes envies de tortures. En levant les yeux vers le jeune homme enchaîné au mur, il eut un sourire sinistre. C’était une vision tout à fait envoûtante. Et prometteuse. Il aimait l’air de défi qu’il lui lançait, s’efforçant de lui tenir tête. Lui, comme la goule, devait pourtant savoir qu’il était à sa merci. Condamné.

Shinichi haussa un sourcil tout en passant une main dans sa longue chevelure d’un rose agressif. « La marche à suivre ? » répéta-t-il, amusé. Mais c’était bien simple : il n’y avait absolument aucune marche à suivre. « Je veux simplement que nous soyons le plus naturels possible et que...nous profitions de la situation comme elle se doit. Rien de plus simple, n’est-ce pas ? » Un vrai jeu d’enfant. Il suffisait de laisser parler l’instinct, de succomber, tordre et savourer à loisir. Il s’approcha de lui sans se départir de son sourire satisfait, encaissant même le coup de pied qu’il lui donna sans broncher. C’était peine perdue. Les gestes de l’humain étaient aussi insignifiants que le toucher d’un insecte. Il ne pouvait rien faire contre un être qui lui était supérieur, surtout dans une telle position de faiblesse.  « Allons, allons ... ce n’est pas des manières à avoir, vous savez ? » Le son de sa voix était doux, presque caressant. Comme il en avait l’habitude, il se faisait d’une politesse extrême, si ce n’était exacerbée. Il aimait être le plus conciliant possible, le plus charmant. Un monstre aux parfaites allures de gentleman. Shinichi s’approcha un peu plus, tendit une main pour venir la glisser dans ses cheveux blancs. Ils étaient d’une douceur agréable. Et puis, esquivant les coups que l’autre tentait de lui porter, il se décida à lui bloquer le torse de son avant-bras, manquant de lui faire exploser la cage thoracique. Il planta son regard devenu flamboyant dans le sien, se faisant un peu plus menaçant. « Vous savez parfaitement que cela ne sert à rien. » Néanmoins, ses yeux reprirent bien vite leur aspect humain. « Alors je vous conseille vivement de ne pas lutter. Ce sera bien plus agréable pour vous, vous savez... » susurra-t-il au creux de son oreille avant de descendre ses lèvres sur la peau tendre de son cou. Il devait faire un effort surhumain pour ne pas craquer. Heureusement, l’envie de s’amuser, profiter, était plus forte que toute autre.








I  N  S  A  N  I  T  Y
“ Which creature behind the mask ? ”


avatar
DC : Compte principal / Hasegawa Yûichi et Kelley Ai
Messages : 41
Points : 68
Emploi/Etudes : Cosplayer professionnel et mannequin
Ven 17 Aoû - 16:35

Understand me
On aura beau dire mais le sexe devient un sujet important sur lequel converser quand on rentre au lycée. Au début, en première année, on l'aborde avec une timidité déconcertante mais, une fois cette année acquise, on voit le sujet sous un angle différent. Tous les parents croient que leurs enfants ne s'y intéressent pas à cet âge mais ils se trompent complètement. Takaaki n'avait pas ses parents pour le mettre en garde parce qu'à son entrée au lycée, ils furent assassinés. Toutefois, il en avait entendu parler bien avant qu'il n'entre au lycée - comme à peu près tout le monde - et il aurait pu d'ailleurs perdre sa virginité durant les deux dernières années du collège. Mais, Takaaki n'était pas comme les autres et loin d'être intéressé par le sujet, il voyait plus grand intérêt en sa personne et en ce qu'il pouvait expérimenter autour de lui.

Voilà ce à quoi il pensait tandis que son interlocuteur osa s'approcher de lui de force avant de poser ses lèvres dans son cou. Ainsi donc l'avait-il ramené jusqu'ici pour coucher avec lui comme la bête qu'il était pour ensuite le manger. Il n'aurait pas pu rêver pire scénario pour la fin de son existence. Qu'on l'oblige à faire ce qui le répugnait du plus profond de son être. Oui, cela le dégoûtait. Il n'avait pas une seule fois regardé un homme ou une femme sous un autre angle que celui de l'amitié. Il n'avait désiré personne et il n'avait pas eu la condescendance d'en venir à se masturber devant un film pornographique. Oui, vous vous doutez bien qu'il ait fini par se laisser conquérir par cette curiosité étanche vis-à-vis de ce genre de films. À part rire, il n'en fit rien d'autres. Il n'aimait pas le sexe.
Donc, ce n'était pas demain la veille qu'il se laisserait faire. Une vue imprenable sur le cou de son interlocuteur, il plongea sa tête dedans et le mordit à sang. Celui-ci fut pour le moins surpris de son geste et se recula. Le goût de son sang était infect et il s'empressa de le recracher à ses pieds. Il lui avait demandé de ne pas l'approcher et il était sincère. Il ferait tout pour que ce dont il avait envie n'arrive pas, quitte à ce que l'heure de sa mort ne survienne plus vite. Il était bien plus effrayé à l'idée qu'on ne le touche qu'à l'idée de mourir.

« J'ai été clair, lâcha-t-il, Ne t'approche pas de moi. Et garde tes foutus manières de personne distinguée pour moi, railla-t-il, Tu ne me la feras pas à moi. Je suis la pire personne que tu aies pu rencontrer. Je préfère mourir plutôt que tu ne me touches. »

Le coup que lui avait porté son interlocuteur l'avait quelque peu abattu et il posa une main sur sa cage thoracique, mais toujours en gardant un oeil sur celui qui lui faisait face. Se croyait-il désirable peut-être ?

« Bouffe-moi qu'on en finisse. »

Il déglutit. Bien évidemment qu'il déglutit. C'était normal pour tout être humain d'avoir peur de mourir et bien qu'effectivement il ait plus peur qu'on puisse le toucher, il était terrifié. Il ne pensait pas que sa vie tournerait de cette manière. Pourtant, il aurait dû s'y attendre avec tout ce qu'il avait pu endurer jusqu'à aujourd'hui. Il ne parlait pas beaucoup mais il avait souffert de sa mère malade, de son père absent. De leurs morts à chacun. Il avait fallu qu'ils partent tous les deux et qu'ils le laissent alors qu'il avait à peine quinze ans. Comment un enfant doté d'une intelligence plus élevée que la moyenne pouvait-il survivre dans un monde aussi hostile ? Pourtant, il l'avait fait. Il y était parvenu alors...
... Alors peut-être n'était-ce pas la fin. Peut-être ne devait-il pas mourir ici. Mais c'était plus facile à dire qu'à faire. Il était enchaîné et il avait face à lui une goule. Seules les personnes expérimentées réussiraient-elles à s'en sortir. Lui était pris au piège et il avait la bonne idée de le provoquer autant qu'il parvenait à provoquer son entourage quotidiennement.

Quel idiot.
Fiche (c) Espe




Highway of fallen kings
I have learned that if you are down, stay down. Don’t get back on your fucking feet until you are prepared to stand. Don’t get up until you have learned why you fell. Nine times out of ten, it is because you gave someone your power. You forgot about yourself. ∞


   
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» AVERY # → « i am so clever that sometimes i don't understand a single word of what i am saying. » (ec.)
» ~Sixx ~They say it is too dangerous to risk my life. But they don't understand that this is my life. ~
» Euh.... I don't understand ! Ft Callie ♥
» There are some magic moments in life that we don't always understand... {Fe Remus}
» maybe one day you'll understand why everything you touch surely dies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behaviour of the Undead :: Tôkyô city :: Ikebukuro :: Le Kerberos-
Sauter vers: