Death to traitors ft. Toga Shinichi

 :: Let's play a game :: Les déchets Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 18 Juil - 20:50


Death to traitors


Il fait beau, aujourd'hui. Peut-être un peu chaud, mais le soleil se couche tôt donc la fraîcheur de la nuit ne tarde pas en général. Il est à peine dix-huit heures, et déjà le ciel s'obscurcit nettement. C'est l'un des avantages à vivre au pays du soleil levant; au moins, lorsque je rentre du travail, le soleil va se coucher avec moi. Et lorsqu'il est l'heure d'aller bosser, il se lève avant moi pour m'obliger à bouger mes fesses. En été, le soleil pointe le bout de son nez à partir de quatre heures du matin. Quatre heures! Tu m'étonnes que les salarymen commencent à fourmiller vers ces heures-là, quand bien même ils ont terminé si tard la veille, et généralement bourrés dans un izakaya. Cette vie ne m'était évidemment pas destinée; aujourd'hui, je sais que je n'aurais pu la suivre. Je suis bien content d'être devenu prof! Au moins, mes recherches et la préparation de mes cours ne sont pas ce que j'appelle du travail aliénant; c'est même très intéressant du point de vue de goule, puisque j'en apprends chaque jour un peu plus sur moi-même. Peut-être que c'est égoïste de faire ça, qui sait...mais j'en ressens le besoin. Je ne suis pas seul à emprunter cette voie, loin de là! Outre mon directeur, humain mais curieux d'en connaître un peu plus sur des créatures dont on tait l'existence, d'autres goules approuvent mes recherches et espèrent qu'un jour elles puissent faire changer la mentalité des gens. Si je prouve que les goules ne sont pas si différent des humains, que nos ancêtres et les leurs sont communs et que nous sommes frères...peut-être que des aberrations telles que le CCG ou les raids de ses agents contre des familles entières disparaîtront. Peut-être que...des scientifiques, goules comme humains, arriveront à trouver un substitut à la chair humaine pour nous permettre de survivre en cohabitant en paix, un peu comme dans les fictions lorsque les vampires parviennent à synthétiser le sang pour ne plus attaquer d'humains. Une fiction, certes, mais je ne désespère pas d'en faire un jour une réalité. Je sais que ce chemin risque d'être long...cependant je ne peux me permettre de douter. Sur mes épaules repose l'espoir de tout un peuple, même si personne n'est au courant puisque mes recherches sont secrètes. Je fais seulement attention à ce qu'on ne me démasque pas. Si jamais ma nature venait à être révélée...non seulement je perdrais la confiance de mes collègues et élèves, ma place à l'université et parmis les chercheurs, mais en plus mes recherches seraient sûrement détruites car jugées trop dangereuses pour l'équilibre actuel très instable. Je marche sur un fil depuis des années, manquant de tomber d'un côté ou de l'autre, entre la folie qu'entraîne la faim en pleine période de jeûne et le danger que représentent actuellement les humains pour mon espèce.

J'ignore pourquoi je songe encore à tout cela, tandis que le soleil quitte définitivement ce côté de la planète en laissant au passage un peu trop de chaleur à mon goût. Je donne peut-être trop d'importance à ce qui me permet de vivre actuellement, mais...ah. C'est comme ça pour tous les chercheurs, non? Certains ont perdu la foi, mais d'autre continuent de croire que ce qu'ils font serait capable de changer la face du monde. Ah...si seulement ça pouvait être aussi simple! Malheureusement, je suis bien placé pour savoir que certaines recherches abouties ne voient pas leurs résultats mis en pratique, de peur de chambouler "l'équilibre naturel des choses"...tiens, j'ai déjà entendu ça quelque part. Cet équilibre n'existe pas de toute façon, non? Alors à quoi bon chercher à le protéger?

J'aurais peut-être dû me concentrer un peu plus sur le présent et un peu moins sur mes pensées. De cette façon, j'aurais compris que je n'étais pas seul ici. Je suis stupide...si je sais être un minimum important et en danger, pourquoi est-ce que je ne suis pas plus prudent? Rien à faire. Ce simple coup dans le ventre me coupe le souffle, fait même remonter le goût du sang dans ma bouche. Ce n'est pas l'oeuvre d'un humain, n'est-ce pas? Un humain ne peut pas être si fort...

"Que...qu'est-ce que vous me voulez?!"

Pourquoi une goule viendrait m'agresser là, à deux pas de chez moi? Je ne suis pourtant pas voyant! Là, avec la douleur, j'avoue que j'ai du mal à contrôler mon apparence, mais...avant ça...j'étais le parfait petit humain lambda...non...? Je tousse, crache du sang et me redresse en position défensive. J'ignore qui est ce type, mais il ne me veut pas du bien.

"Je ne sais pas qui vous êtes, mais vous devez faire une erreur. Je suis un type normal qui ne cherche jamais les emmerdes."

Je ne l'avais jamais vu ici...est-ce un nouveau? Se balade-t-il un peu partout à la recherche de nouvelles proies? Putain...j'ai encore mal au bide...et comment j'ai fait pour ne pas le remarquer, celui-là?!

EXORDIUM.
Invité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Bang Jung Su ▬ Death to Traitors!
» Commande Death at Koten
» Cities of Death
» Mes Death Skullz
» Death Guard contre Crimson Fist de Tarkand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behaviour of the Undead :: Let's play a game :: Les déchets-
Sauter vers: