Exploration mondaine { Daisuke

 :: Let's play a game :: Les déchets Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Matsuo Chiaki
Inspecteur troisième classe
avatar
Messages : 13
Points : 20
Ven 10 Aoû - 10:50
Elle était sortie du boulot à l'heure, pour une fois, et n'avait tardé à consulter sa montre pour savoir qu'il lui restait encore un peu de temps avant le coucher du soleil. Elle planchait sur une affaire inquiétante, comme toutes celles qui concernaient les goules et avait bien l'intention d'investiguer pendant ses moments libres.

Elle n'avait donc pas d'uniforme, ni de valise contenant sa quinque. Elle était habillée de manière légèrement légère et n'avait que ses réflexes pour se protéger. C'était à la fois prudent et imprudent. Prudent car les goules étaient sûrement à la recherche prioritairement de personnes avec des valises, imprudent car si jamais elle venait à se faire attaquer, il faudrait user de ses réflexes façonnés pendant des années par le sport et des centaines d'exercices pratiques.

Shibuya était un des quartiers les plus populaires de Tokyô, et pourtant, cela n'avait pas empêché la découverte d'un corps mutilé dans l'une de ses rues il y avait deux jours. Matsuo Chiaki avait été mise sur le dossier qui devenait un énième qui rendait son bureau un énorme capharnaüm et avait travaillé dessus un bon moment avant de se dire qu'on connaissait tout de même très mal la configuration locale.

Elle était ici en civile et se promenait dans Shibuya. Le quartier semblait mériter sa célébrité : il était vivant, agité, et à sa gauche ou sa droite, des dizaines de boutiques qui valaient le détour. Pour l'occasion, elle avait récupéré une carte du quartier dans un office de tourisme quelconque et avançait en suivant le dédale de rues indiqué sur la carte, toujours dans le même secteur que celui où ils avaient retrouvé le cadavre.

Elle devait mieux connaître le lieu et si ce cadavre était le premier, il pouvait y en avoir un deuxième. Il était tout à fait probable que l'assassin fréquente cet endroit et soit familier d'une de ses boutiques si affriolantes, mais comment le démontrer ? Chiaki s'arrêta devant la statue de Hachiko. Ce n'était pas tant pour faire du tourisme quand pour regarder les alentours : il y avait une bouche de métro pas très loin, le coupable aurait très bien pu s'enfuir par cette voie après avoir commis le crime. Sitôt rentrée au boulot, elle vérifierait les bandes à l'heure indiquée, même si cette indication était tellement vague : il aurait pu partir en voiture, ou même à pied, s'il était du coin.

Ce n'était pas assez précis. Sentant qu'elle avait besoin de quelque chose de plus fort pour tenir la route, la jeune femme entra dans un café. Elle sourit poliment aux serveurs et glissa quelques pièces pour payer son dû. Pris sa pièce et vint s'asseoir sur une chaise libre. Elle posa le plan ouvert sur la table et continua à le potasser : elle ne fit aucune marque rouge, ni à l'endroit où ils avaient découvert le cadavre, ni aux endroits où étaient postées les caméras de surveillance. Non, Chiaki continuait de le regarder fixement comme si elle n'était qu'une touriste qui ne connaissait pas très bien le coin.

A sa droite, elle vit un mec bizarre. Elle jugea que le moment était bon pour poser des questions.

« Excusez-moi...vous savez s'il y a une fontaine dans le coin ? »

Qui disait sang disait eau. Disait besoin de se laver ou d'enlever le maximum de preuves.
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 10 Aoû - 13:23


Exploration mondaine


Je n'ai pas tellement l'habitude de me balader à Shibuya. Tout simplement parce que le quartier est trop peuplé, trop bruyant, trop...tout! Je préfère largement le nord ouest à ce niveau-là, vers mon appartement. Les touristes sont un peu moins nombreux, même s'il y en a toujours plus que dans l'est de la ville. Mais l'est est si éloigné du centre, et si mal desservi! J'avais bien eu une proposition de location vers Katsushika, mais lorsque j'ai calculé le prix et le temps de trajet quotidien jusqu'à l'université, j'ai immédiatement posé un stop. Je ne peux pas me permettre de passer autant de temps dans les transports, je suis un homme occupé! Et vu le temps que je passe à la fac, il vaut mieux que je puisse rentrer chez moi même si les métros ne fonctionnent plus, après minuit. Voire même après vingt-trois heures pour certains. C'est une chose à modifier, ça, mais personne n'acceptera d'organiser des métros de nuit! Après tout, les travailleurs reprennent à quatre heures le lendemain...c'est une vie totalement dingue qu'ils acceptent de vivre.

Me voilà donc en plein coeur de Shibuya, le quartier le plus fréquenté de la ville bien avant Ginza et ses boutiques de luxe. Pourquoi tous les touristes se pressent-ils dans ces endroits particuliers? C'est quand même dingue...Tokyo est si grande, et pourtant seul Shibuya semble intéresser les gens. Hey, Asakusa est bien plus beau comme quartier! Ou Akihabara si vous voulez vraiment faire les jeunes...laissez donc Shibuya tranquille! Je râle, grommelle dans ma tête, mais je n'affiche qu'un visage impassible comme tous les travailleurs qui m'entourent. Je sais déjà où aller, et je ne veux pas qu'on m'empêche de m'y rendre.

Tower Records Shibuya. Une grande tour à l'enseigne jaune criarde, en plein milieu de la rue commerçante. Cet endroit est un peu ma deuxième maison, troisième si on compte la fac comme étant prioritaire. Je m'y engoufre sans attendre et grimpe immédiatement au quatrième étage. J'ai toujours adoré cet endroit, même si trouver ce qu'on veut est parfois difficile avec leur rangement particulier. Qui met du metal au milieu de la Jpop, sérieusement...? Bref, certains groupes sont classés étrangement, mais j'ai fini par m'y faire. Ce n'est pas comme au closet child, surtout celui de Shinjuku qui est un foutoir sans nom! Mais c'est aussi pratique, quand on veut trouver de vieux CDs intéressants. Je pourrais passer des heures dans ces boutiques! Malheureusement, je n'ai pas des heures devant moi. En fait, j'en ai à peine deux si je veux rentrer avant la nuit noire. Les vacances ne me vont pas, je dépense déjà beaucoup trop! Je devrais travailler sur mes recherches, mais ah...les vacances ne sont pas utilisées de la même façon pour tout le monde. A savoir que mes sources sont elles aussi en vacances, et ne reviendront pas avant la semaine prochaine. Ca me laisse tout le temps de me morfondre en me demandant si ce que je fais sert véritablement à quelque chose, eh.

Je sors du magasin avec comme d'habitude une demi-douzaine de CDs soigneusement rangés dans un sac plastique aussi jaune que le reste du bâtiment. C'est énervant comme couleur, mais bref! Je ne vais pas pousser le bouchon à écrire directement au PDG de Tower Records pour qu'il change sa couleur, en plus je crois que c'est une enseigne internationale...je ne suis qu'un pauvre client, et puis c'est déjà mieux que les sacs roses du Closet child! Encombré de ce simple sachet, je prends le temps de me poser dans un petit café à la foule étrangement clairsemée. Il n'est pas sur la rue principale, d'accord, mais je trouve qu'il n'a pas beaucoup de clients. Ce n'est malheureusement pas mon café habituel, mais ah...changer un peu ne me fera pas de mal, j'ai déjà mes petites habitudes comme si j'avais cinquante ans!

Je commande un café noir bien serré, seule chose que j'arrive à avaler. Mais à peine ma boisson récupérée, je me fais déjà accoster par ce type. Type? Hmm...est-ce un homme à la voix fluette, ou une femme très masculine?

"Une fontaine? Pas que je sache...il n'y a que l'étang du parc Yoyogi un peu plus haut, si vous voulez de l'eau naturelle, sinon je suis persuadé que ce café peut vous donner un verre d'eau si vous le souhaitez!"

Définitivement, il s'agit d'une femme. Même si les japonais ont les traits fins, c'est quand même rare d'en trouver avec une telle voix! Je peux toujours me tromper, mais ce n'est pas ma faute. Ces personnes androgynes me rendent un peu perplexe. Pourtant, j'affiche un sourire avenant.

"Vous avez besoin d'aide? Pour le plan, je veux dire."

EXORDIUM.
Invité
Matsuo Chiaki
Inspecteur troisième classe
avatar
Messages : 13
Points : 20
Mar 14 Aoû - 22:57
Le café avait une petite odeur qui la mettait de bonne humeur, malgré tout ce boulot à abattre. Elle tourna la tête pour regarder plus en détail l'homme à qui elle s'était adressé : c'était un individu au look des plus étranges, un homme aux cheveux longs qui avait l'air d'aimer les habits un peu excentriques. Elle ne jugeait pas, elle constatait juste.

Chiaki prit l'anse de sa tasse et la porta à ses lèvres pendant qu'elle songeait à ce que l'homme lui avait dit : pas de fontaine dans le coin ? Il n'y avait que l'étang, dans le coin, qui pouvait être un coin avec de l'eau ? Elle était étonnée de ce fait, ayant l'habitude de voir des fontaines partout dans les centre-villes, mais soit, elle connaissait très mal Shibuya et cet homme qui était sûrement un client régulier connaissait sûrement ce coin mieux qu'elle.

« Yoyogi, donc... », marmonna-t-elle, avant de s'apercevoir que ce type avait l'air de croire qu'elle cherchait une fontaine pour en boire l'eau. Ne voulant pas se mettre de l'embarras, elle eut un léger geste vers sa tête, se grattant les cheveux et esquissa un sourire.

« Oh, non ! Vous vous trompez ! », fit-elle en montrant la tasse de café qu'elle avait commandé au bar. « Je ne veux pas boire à la fontaine, c'était juste parce que ce soit de jolis endroits pour prendre des photographies. Je ne suis pas de Tokyô, je voulais profiter de mon séjour pour voir de jolis paysages. Vous avez une ville vraiment jolie, je trouve. »

Elle mentait sans vergogne, mais c'était pour le bien de sa mission et pour celui de l'humanité. Toute souriante comme si elle était une touriste, Chiaki finit le café, fort bon d'ailleurs. Maintenant qu'elle y pensait, elle avait prononcé des phrases sans le moindre accent d'une province voisine, mais bon, elle pouvait tout aussi bien venir de l'agglomération de Tokyô et ne jamais avoir visité la capitaine, vu son gigantisme, c'était assez crédible.

« Donc on est ici... », montra-t-elle sur le plan. « Le parc Yoyogi, c'est...euh...à part si vous avez un peu de temps et que vous acceptez de me montrer, mais je ne veux pas abuser de votre patience. »
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 15 Aoû - 13:02


Exploration mondaine


Cette demoiselle a l'air complètement paumée, la pauvre. Je ne peux pas la laisser comme ça, ce serait vraiment maladroit de ma part! Je lui souris d'un air avenant, pour qu'elle n'ait aucune hésitation à me demander quoi que ce soit. Elle a l'air jeune, en plus...jeune et insouciante, si elle vient faire du tourisme toute seule dans la grande capitale. J'espère qu'il ne lui arrivera pas malheur durant son séjour, les goules de Tokyo semblent plus agressives que dans les autres contrées...peut-être en réaction à la proximité du quartier général du CCG.

"Dans ce cas, bienvenue à Tokyo! Vous n'êtes peut-être pas allée dans le quartier le plus beau de la ville, mais Shibuya regorge quand même de petites merveilles. Le parc dont je vous parle en fait partie bien entendu, il est même numéro un pour certains touristes!"

J'ai toujours aimé aider les gens. C'est pour cela que j'ai choisi cette voie, d'ailleurs, outre la volonté égoïste de chercher mes propres origines. Si je parviens à découvrir la vérité sur l'émergence des goules, si je convainc quelques scientifiques de créer de la nourriture synthétique, peut-être vais-je réussir à initier la coexistence des humains avec nous! Mon rêve de gamin se réaliserait enfin...mais je suis encore en plein rêve, là, je sais que ce n'est pas si facile et que j'ai plus de chances de crever avant de découvrir quoi que ce soit.

"Le parc est juste ici, regardez."

Je lui désigne une grosse étendue verte sur son plan, difficile à rater étant donné sa taille. Je crois qu'il s'agit d'un des plus gros parcs de la ville, avec beaucoup d'animation en plus d'une étendue magnifique. Ce n'est malheureusement pas la meilleure période de l'année pour s'y balader, mais c'est tout de même agréable de marcher sous les cerisiers! Eh oui, j'ai beau être un monstre selon la définition de cette société humaine, je n'en suis pas moins sensible à la beauté de la nature. En fait, je crois que je suis plus sensible que n'importe quel autre humain, puisque je ne me laisse pas distraire par les alentours. Bon, ok, je suis quand même accro à la technologie et j'ai souvent le nez dans un bouquin en plus de ça, mais tout de même!

"Vous voulez que je vous y accompagne? Ca ne me dérange pas! Je suis en vacances avec la fac, alors j'avoue que je m'ennuie un peu parfois."

Elle semble surprise. Peut-être croit-elle que j'étudie à la fac? Je n'ai pourtant pas la carrure d'un étudiant, mais on ne sait jamais. Parfois, des adultes d'un âge avancé retournent sur les bancs de l'école, après tout.

"Je n'y étudie pas, j'y enseigne, au département d'anthropologie. Ce n'est pas très intéressant pour les gens lambdas, mais c'est passionnant quand on est vraiment dedans! Mais inutile de s'étendre sur le sujet, je n'ai pas envie de vous embêter. Finissons nos cafés et allons au Yoyogi, ne? Ce n'est pas très loin, mais il existe tellement d'entrées différentes! Et l'étang se situe un peu plus loin dans le parc, il s'agit de ne pas se perdre. "

Même si se perdre signifie parfois trouver de nouveaux endroits intéressant, je ne le conseillerais pas à n'importe quel humain. Les prédateurs rôdent en ville, même en plein jour.

EXORDIUM.
Invité
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» exploration (pv Mine de charbon)
» Daisuke Kimaru, le Morose [en cours]
» Restons de glace face aux efforts magmatiques qui partent en fumé [PV Daisuke Aurola et Shiffer G. Lisianna] [CLOS]
» Exploration des lieux, recherche...
» L'exploration de la terre des morts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behaviour of the Undead :: Let's play a game :: Les déchets-
Sauter vers: