霄 • open sky ; Sora

 :: Between you and me :: Registres :: Les validés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Itomi Sora
Classe C
avatar
DC : none
Messages : 106
Points : 41
Emploi/Etudes : Enseignant Chercheur de Littérature étrangère
Mer 15 Aoû - 18:05
Itomi Sora
ft. han eu ddeum

Caractère &Co.

Patiente • Aimante • Intelligente • Franche • Têtue • Volontaire • Optimiste • Catastrophe Naturelle • Fiable • Terrifiée

L’une des caractéristiques principales de Sora est sa patiente et sa bienveillance, qualités indispensables pour exercer le métier de professeur à l’université : conseiller, rassurer, réexpliquer, reformuler, tirer vers le haut, encourager… Des actions que la trentenaire usaient encore et encore tous les jours, que ce soit dans l’enceinte de l’établissement, en tant qu’enseignant chercheur, ou bien autour d’un café, avec des amis qui ne savaient plus ce que la vie avait à leur apporter. Pour beaucoup, ce comportement ressemble à de la candeur : innocente qui tente de faire le bien. Il s’agit plutôt de survie : Sora sait, à ses dépens, que craquer, que de laisser tomber, ouvrirait la porte à bien des malheurs, notamment à une traque sans pitié. Et il en est tout simplement hors de question pour femme. Réaliste, solide sur ses jambes, elle n’en reste pas moins une optimiste qui sait que pour survivre, pour s’ouvrir sur une société ou Goule et Humain pourraient vivre en paix, il faut s’accrocher, tendre la paix, continuer à évoluer et à tenir la tête hors de l’eau. Ce qui doit être dit sera dit, ce qui doit être compris le sera … C’est pour cela que Sora s’est tourné vers l’enseignement, car le monde qu’elle souhaite plus que tout ne peut être solidifier – voire réalisé si sa génération échoue – par ces nouveaux adultes qui arrivent pour façonner le monde. Heureusement pour elle qu’elle s’est se montrée ferme, car sa maladresse est presque légendaire à Tôdai : il lui est arrivé d’être mêlée à bien des histoires à cause d’une bousculade au mauvais moment ou la rencontre avec une autre Goule en pleine chasse.

Mais Sora tiendra bon. La tête hors de l’eau. Souriante, guillerette, optimiste … Pour éviter de tomber et de se voir exécuter.

─ Sora a une sainte horreur des kanjis, c’est ce qui l’a poussé à se tourner vers la littérature étrangère. Pour ses études, elle a dû apprendre le français et se perfectionner en anglais.
─ Joueuse de volleyball au poste de passeuse, au lycée, elle était capitaine de son équipe et se disputait régulièrement avec le capitaine de l’équipe masculine pour avoir accès à l’unique petit gymnase de leur établissement.
─ Jusqu’au début de cette année, Sora était assistante de l’ancien professeur de littérature étrangère.
─ C’est elle qui s’occupe de se procurer la viande pour sa jeune sœur.
─ Sora aime par-dessus tout les dramas. Plus ils sont clichés, plus elle sera investie dans l’histoire : quand elle doit manquer un épisode à cause d’une réunion ou d’un travail de recherche, elle se plaindra plusieurs heures à ses amis par message.
─ Les relations amoureuses la fuient comme la peste.
─ Sora prétend que ce sont ses études et sa thèse qui l’ont rendu addicte au café, cachant ainsi l’un des indices potentiels à sa vraie nature
─ Elle travaille sur une nouvelle thèse sur les goules dans la littérature.
─ Sora est une horrible cuisinière. La vraie raison étant à cause de sa nature, elle ignore ce qui est bon pour un humain et ne peut pas goûter. Elle utilise cette excuse pour justifier le fait qu'elle achète rarement des aliments, prétendant prendre chez le traiteur pour "éviter de m'intoxiquer par accident".

AGE - 33 ans

NATIONALITÉ - japonaise

ORIENTATION - hétérosexuelle

TRAVAIL - professeur de littérature étrangère à l'université de Todai.

TAILLE - 1m60

GROUPE - goule

KAGUNE - Rinkaku

MASQUE - Sora porte un masque à forte connotation simiesque, rouge et blanc.

PARTICULARITÉ(S) - Sora est ambidextre ; elle a rédigé sa thèse sur l’évolution du traitement des goules dans la littérature étrangère moderne ; elle a horriblement peur des araignées ; elle fait partie du club de quartier de volley ball ; parle trois langues couramment : japonais, français, anglais.

Histoire

Pour vivre heureux, vivons cachés

La famille Itomi était heureuse. Les parents étaient aimants, les deux filles du couple s’entendaient à merveille … Les voisins leurs enviaient leurs complicités et adoraient voir les filles jouer dans la rue avec les autres enfants des environs. Ils étaient une famille sans histoire, discrète, humble, qui travaillait dur. L’image parfaite. La façade parfaite. Pourtant tout n’était qu’un horrible mensonge éhonté pour se protéger, pour vivre en paix. Pourtant, cet équilibre fragile avait explosé lors d’une nuit de pluie battante, les meilleurs pour aller chercher à manger, selon leur père. La visibilité était faible et les empruntes disparaissaient plus facilement si l’on était astucieux. Il était sorti pour nourrir sa famille, il n’aurait jamais dû revenir pour s’effondrer sur la table basse, en sang, pour mourir. Sora avait pris sa petite sœur dans les bras, regardant avec horreur le sang couler de la table basse pour souiller le sol d’une couleur carmin … Elles ne pouvaient pas pleurer. Ni hurler. Ni appeler à l’aide … C’était impossible. Elles ne pouvaient pas attirer l’attention. Alors, c’était la main sur la bouche de sa sœur que Sora détournait la tête, écoutant les râles d’agonie d’un homme qui avait fait le choix de mourir chez lui. Ceux qui l’avaient combattu ignoraient sa véritable identité. Il avait protégé une dernière fois les siens.
La suite fut tout autant douloureuse. Il ne fallait pas que les autorités fassent le lien entre la Goule qu’ils avaient interpelé et le père de famille … Alors, les femmes de la famille Itomi attendirent. Grâce à l’aide d’autres goules, ils réussirent à faire disparaitre le corps le soir même, quand le dernier souffle, le dernier au revoir, fut poussé. Le lendemain matin, la mère Itomi déposait la lettre de démission de son mari dans la boite aux lettres de l’agence, prétextant la maladie … Personne n’aurait remis en doute ces mots. Les filles devaient continuer à sourire, à rire, à faire comme si tout allait bien, pendant que madame recevait des mots de soutiens pour la maladie de son mari. Ce n’était qu’un mensonge parmi les autres. Pendant deux longs mois, petit à petit, les filles se débarrassèrent des affaires de leur père : jeter, brûler, enterrer … Elle faisait disparaitre l’homme de leurs vies. Et quand enfin tout disparu, madame alla au département de police pour déclarer la « soudaine » disparition de son époux. Et enfin, elles purent pleurer, elles purent craquer. Des bras les encerclèrent, les rassurèrent, les bercèrent pour calmer leurs sanglots.

L’enquête déclara que monsieur avait abandonné le domicile conjugal, abandonnant femme et enfants. L’homme respecté devint un paria pour les voisins et Sora s’interdit de parler de cet homme. Elle aurait à mentir. Prétendre qu’il les avait abandonnés, qu’il leur avait tourné le dos sans une once de remord.

C’était un mensonge qu’elle ne pouvait supporter.

Le temps pansa les blessures, les rires revinrent et les cerisiers en fleur annonçant la fin de la dernière année d’étude de Sora arriva à grand pas. Le lycée, où elle s’était affirmée, où elle avait muri, où elle avait décidé de regarder d’un air décidé vers l’avenir. « Sérieusement, Sora, tu es sûre que Momose est un bon choix pour l’équipe … J’ai peur que les garçons la bouffent. » avait soufflé une amie, alors qu’elle profitait d’un de leurs derniers repas sur le toit de l’établissement, avant un au revoir éminant. « Na, c’est elle qui va les bouffer. Les gars vont vite partir du gymnase tu verras. » avait répondu l’adolescente en riant tout en avalant le précieux liquide de sa canette, café froid. L’amie fit la moue, probablement mécontente de ne pas être écouté, mais Sora avait été la capitaine, elle était celle qui décidait de sa successeuse. Alors elle trouva autre chose. « Tu bois trop de café, tu es trop jeune pour ça … » grommela l’autre en croquant dans son sandwich. Un rire éclata du côté de Sora. Un faux rire. Un rire pour cacher, pour camoufler, pour ne rien révéler. « J’ai beaucoup étudié ces derniers temps, le café est le saint graal qui m’a permis de réussir. » « Réussir ? Réussir quoi ? » Sora la regarda avant de sourire malicieusement et de tourner sur elle-même, se présentant. « Je suis officiellement acceptée à Todai. »

Todai. L’université de Tokyo. Sora l’avait appris à ses dépens : pour que le monde change, l’observer n’y fera rien. Il faut intervenir, éduquer. Pour ne plus à avoir à faire disparaitre un cadavre, pour ne plus prétendre que tout va bien quand un vide se forme : éduquer, instruire, comprendre, analyser, évoluer. Sora travailla comme jamais elle n’avait travaillé, excella comme elle ne l’avait jamais été … Parfois des baisers étaient échangés avec des hommes – parfois des humains, souvent des goules. Parfois des mots doux étaient échangés mais bien souvent, cela se terminait par une route toujours déserte où la jeune femme avançait, seule.

Et elle avançait, un sourire sur le visage, déterminée à voir ce monde de paix entre espèce se réaliser. Elle valida sa thèse. Elle devint assistante de l’enseignant principal. Tout allait bien. Tout allait bien. Et puis enfin, elle obtint ce poste tant désiré. Ce poste qui impose le respect, un poste qui fait que l’on vous écoute, que votre opinion compte … Un poste où quand vous parlez, les autres apprennent, changent, se transforment. Tout irait bien. Elle n’avait plus qu’à faire en sorte que sa petite sœur de vingt-cinq ans cesse de vendre des takoyakis dans la rue. Une goule, vendeuse de Takoyaki ! Elle allait rendre Sora folle.

PSEUDO: Owlette ÂGE: 24 DÉCOUVERTE DU FORUM: le hasard, le vrai CONNEXION: 3/4 sur 7 COMMENTAIRE:    

Nishimura Arai
Inspecteur en chef
avatar
DC : Abe Cléo/Ichijô Alma ♥
Messages : 589
Points : 680
Emploi/Etudes : inspecteur en chef
Commentaires :
Jiro - Shinichi - Chiaki - Sora
(vava ; truc.)
Mer 15 Aoû - 18:20
Bienvenue officiellement parmi nous, belle Sora

J'aime déjà beaucoup ce que tu as commencé à rédiger, j'ai très hâte d'en découvrir davantage sur cette demoiselle ! Je ne cesse cependant pas de me dire que, vraiment, une goule, c'est extrêmement cruel mais si cruellement intéressant à exploiter

Comme je te l'ai dit, si tu as besoin de quoique ce soit n'hésite pas à me demander, ou tu peux aussi t'adresser à Takaaki et Shinichi

Je te souhaite une excellente rédaction, au grand plaisir de pouvoir exploiter la future belle relation qu'il y a aura entre nos deux personnages ! Arai sera un homme comblé, bien que dans un futur encore vague


I am no one's slave
This is by design, stay out of my way
Ikeda Jiro
Classe B
avatar
DC : Kumi Sosuke
Messages : 1081
Points : 1675
Emploi/Etudes : étudiant en art/apprenti tatoueur
Commentaires : crédit avatar: kimlee
Mer 15 Aoû - 19:51
Bienvenue parmi nous ♥️ !
Oh la la !!!! J'ai hâte de voir ce que ton histoire nous réserve :3 !
J'aime déjà beaucoup le caractère de ta petite :3 ! Pense à la faire venir à l'Amaryllis si elle peut supporter la viande froide ^^ !
Bon courage pour la fin de ta rédaction ♥️ ! J'ai hâte de te voir en jeu
Itomi Sora
Classe C
avatar
DC : none
Messages : 106
Points : 41
Emploi/Etudes : Enseignant Chercheur de Littérature étrangère
Mer 15 Aoû - 20:10
Merci à vous deuuuux

Je me suis bien amusée à faire cette fiche ... Et oui, c'est cruel mais cruellement intéressant

Et j'en profite pour dire que ma fiche est terminée ufufu
Emuro Ken
Chef suprême
avatar
Messages : 113
Emploi/Etudes : chef suprême
Commentaires :
Mer 15 Aoû - 20:25
Félicitations, tu es validée !


 
 
Je suis extrêmement ravie de voir Sora si bien exploitée ! Je n'ai rien à redire et j'aime particulièrement l'histoire qui lui est arrivée dans son enfance. Une vie de femme forte telle que je pensais, mais si bien créée ! A l'évidence, tu l'auras compris, je te valide avec un immense plaisir


Dès à présent, je t'invite à parcourir le forum pour créer ta fiche de liens et aussi ta fiche de sujets. Si tu as besoin d'un toit sur ta tête, d'un rp ou de liens en particulier, c'est par ici que ça se passe ! Bien sûr, tu peux venir te détendre et papoter avec nous, n'hésite pas à venir dans le flood.

Amuse-toi bien sur Behaviour of the Undead ! Et prends garde à qui se tient derrière toi...
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» petit inventaire des techniques de Sora Shizen
» Vision cauchemardesque [Pv : Dark_Sky (Sora) et Oeil d'Argent]
» [Validée]Un Joyeux Hey de la part de Sora =)
» Mek' pour l'open de peinture GW
» ND Open IV

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behaviour of the Undead :: Between you and me :: Registres :: Les validés-
Sauter vers: