(Terminé) Let's be lonely together ღ Arai

 :: Let's play a game :: Les déchets Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
Sasaki Yoona
Nourriture humaine
avatar
DC : Nope, je ne suis pas schyzo
Messages : 235
Points : 165
Emploi/Etudes : Blogueuse, Prof de danse, Pianiste
Commentaires :
I thought i would have been unbothered about farewells but it's not easy to get rid of a habit that is like you. Unfortunately you are lingering, i do something similar to regret. Different to you who is probably living well. I'm half dead.
◊ ◊ ◊ ◊

Age 25 ans
Infos en vrac
Gentille - Sociable - Douce - Curieuse - Quelque peu naïve - Empathique - Calme - Sensible - Souriante - A une collection de peluches - A un tatouage en forme d'aile d'ange derrière son oreille - Change souvent de coupe et de couleurs de cheveux - Adore la musique et surtout le piano, c'est son monde - Père violent - Mère faisant partie du CCG et décédée étant mangée par des goules


◊ ◊ ◊ ◊

RP EN COURS
Jiro | Shinichi | Takaaki | Sosuke | Event

Lun 6 Aoû - 11:19
Let's be lonely together지금 이 시간을 멈춘 채
너와 함께라면 난
I could die in this moment
Forever Young
Arai & YoonaLa demoiselle savait qu’elle ne pouvait jamais oublier son passé. Elle ne pourra jamais oublier les paroles de son père et ce qu’il lui avait fait subir, tout comme sa mère. La blonde ne pouvait pas oublier la mort de sa mère, ni même la violence de son père, mais ce qu’elle savait s’était que maintenant tout allait bien. Elle s’était faite sa vie, elle ne voulait plus lui parler ou le revoir et elle pensait que c’était la meilleure des solutions. La jeune femme ne pensait pas qu’un jour elle n’aura plus de famille, mais si c’était mieux pour pourvoir vivre sa vie, elle avait fait un grand pas et arrivé jusqu’ici n’était pas chose facile. La jeune femme sourit doucement lorsque l’homme s’excusa, mais secoua doucement la tête « Ce n’est pas bien grave tu sais. Maintenant c’est terminé », c’est vrai... Tout était terminé et elle était bien loin de lui. Mais c’est alors que les deux avaient commencé un petit jeu, celui de connaitre l’âge de la demoiselle. Déjà que la jeune femme ne pensait pas vraiment qu’Arai soit aussi vieux, mais de toute façon il ne paraissait vraiment pas dans la fin de ses trentaines. La jeune femme sourit à son tour suite au clin d’œil, mais surtout lorsqu’il lui annonça qu’elle avait peut-être vingt quatre ans. Elle eut un léger rire « Vingt cinq » avait-elle simplement dit, toujours un sourire sur ses lèvres « Tu y étais presque », elle tire amicalement la langue, puis s’excusa finalement pour partir vers les toilettes.

La demoiselle ne pensait vraiment pas que la soirée allait prendre cette tournure, mais surtout, elle ne pensait pas vraiment qu’il y aurait ce genre de personnes ici. La belle ne comprenait vraiment pas ce que l’homme voulait, mais surtout, elle avait fait en sorte de reculer pour partir, mais il ne la laissait pas vraiment faire. Elle qui voulait partir, regardant en direction du bar où ils étaient installés, elle serra ses doigts alors qu’elle se faisait attirer vers la table de l’homme qui ne lui paraissait pas tres net surtout avec ces lignes... Elle cria, voulant qu’il la lâche, mais on dirait que personne ne l’avait écouté...Elle ferma les yeux essayant de se débattre, mais disons que leur deux forces physiques n’étaient pas du tout à égal. Mais ce n’est que suite à son cri qu’elle avait pu voir une sorte d’ombre, un peu trop rapide pour elle, elle avait pu voir que c’était bel et bien Arai. La libérant ainsi de l’emprise de cet homme, ne manquant pas de pousser un léger bruit de surprise, ayant peur pour Arai. Elle ne voulait pas qu’il lui arrive quelque chose a cause d’elle, posant doucement sa main sur son épaule, mais le jeune homme ne semblait pas vraiment calme, et l’autre gémissait sous la pression que l’inspecteur lui faisait.

Yonna posa sa main sur son cœur, battant tellement vite ayant avant peur pour elle, mais maintenant pour Arai, alors qu’il le repoussa finalement vers sa chaise, tombant du coup sous la perte d’équilibre dû à l’alcool. Yoona regardait la scène, ne sachant pas vraiment quoi faire. Elle n’aurait jamais pensé que ce genre de chose lui arriverait, mais surtout que personne n’aurait pris sa défense si Arai n’était pas là. La jeune femme avait toujours son cœur qui battait la chamade, regardant l’homme tombait au sol, mais surtout en repensant aux paroles qu’il lui avait dite. Ça lui donnait des frissons, puis regarda Arai et hoche la tête doucement, silencieuse tout en le suivant du coup en dehors du bar.

L’ambiance avait certainement changé, mais surtout il faisait bien plus frais dehors qu’à l’intérieur. Elle avait un peu eu froid, alors que ses joues commencèrent à prendre une couleur plutôt rouge, sa peau étant déjà blanche, cela se voyait bel et bien. La jeune femme essaya de se reprendre, inspirant doucement puis expirant, ressentant la fraicheur du soir. Yoona regarda de nouveau Arai qui essayait de la rassurer, alors qu’elle baissa légèrement le regard. Elle essaya de récapituler ce qui s’était passé dans sa tête...Mais c’était passé tellement vite et le visage et les expressions de cet homme n’étaient plus vraiment...Humaine. Elle avala doucement sa salive, finissant par prendre Arai dans ses bras doucement « Je suis désolée de t’avoir mis dans cette situation... J’avais eu peur pour toi...Qu’il ne te fasse quelque chose ». Desserrant doucement son étreinte, elle finit par reculer doucement « Je vais bien...Je crois... », elle se pinça doucement la lèvre inferieure, puis finit par reporter de nouveau son attention sur lui, son regard croisant le siens « Arai... », avait-elle dit doucement « Cet homme... Il était très bizarre... Je, je ne sais pas vraiment comment le décrire... ». Elle essaya de sentir doucement l’odeur corporelle du jeune homme puis dit un peu perplexe « Je me demande comment il a fait pour sentir mon odeur, me disant que j’avais une bonne odeur...Et puis », elle se gratta un peu la joue « C’est quoi cette nouvelle façon de draguer ? », elle fit une petite moue triste, ne sachant pas vraiment quoi penser. Mais une chose était sûr « Je t’en suis tellement reconnaissante si tu savais... Si tu n’étais pas là, je ne saurais quoi faire..On dirait que personne n’avait voulu se lever...Et je serais surement maintenant... », elle avala un peu sa salive de nouveau puis secoua la tête et sourit un peu « Oublions... ». Elle soupire un peu « A cause de moi tu as passé une mauvaise soirée », elle se tape un peu la tête « Idiote... ».
©️ YOU_COMPLETE_MESS


I can’t swallow the words that linger in my mouth. It’s not fine
Nishimura Arai
Inspecteur en chef
avatar
DC : Abe Cléo/Ichijô Alma ♥
Messages : 589
Points : 680
Emploi/Etudes : inspecteur en chef
Commentaires :
Jiro - Shinichi - Chiaki - Sora
(vava ; truc.)
Dim 12 Aoû - 16:08

Une maudite goule qui s'ennivre d'alcool tout en sachant pertinemment que tout cet alcool ne va pas durer bien longtemps dans son corps. Que cherche-t-elle ? A attirer de cette manière les humains dans ses filets ? Ou bien à retrouver un sentiment de folie propre aux êtres humains, justement ? Ce ne sont que des questions, des suppositions, que possèdent Arai pour tâcher de penser comme ces immondices. Mais, à la vérité, cette goule ne mérite pas la moindre explication pour avoir agit tel qu'elle l'a fait avec Yoona. Arai sent ses poings se serrer le long de son corps, prêt à retourner dans ce bar pour exploser la tête de l'inconnu. Ce ne sont que des vauriens, bons à tous mettre dans le même sac - sans parler des autres qui n'ont pas levé le petit doigt pour venir en aide à la demoiselle agressée. La société rebute plus que tout l'agent du Centre de Contrôle des Goules ; quelle direction est en train de prendre le monde ? C'est une interrogation bien bonne.

Arai essaie de rassurer Yoona en lui déclarant qu'il fait plus ou moins son compte personnel de ce rebut. Il n'en reste pas moins surpris quand elle l'enlace en s'excusant de lui causer des ennuis. Délicatement touché, le plus âgé tapote doucement la tête de la jeune femme.

« Je ne risque pas grand-chose moi tu sais, tu n'as pas à t'excuser. Ce n'est pas de ta faute. »

Et c'est la sincère vérité. Voyant un petit frisson parcourir le dos de son interlocutrice, Arai dépose sa veste sur ses épaules. Lui ne risque pas d'avoir froid après la décharge d'adrénaline qui vient de déferler en lui, sans parler des verres d'alcool qu'il a ingurgité. Cependant, il voit bien que la demoiselle est embêtée, que quelque chose la gêne encore et il n'a pas besoin de lui poser la question qu'elle le fait d'elle-même. Les soupçons s'enchaînent et Arai sait qu'il va devoir lui mentir pour continuer de la protéger à sa façon. Les événements concernant les goules ont commencé à se répandre petit à petit malgré la discrétion maximum du CCG, mais certains citoyens demeurent encore à l'abri de ces affaires. Yoona n'a pas encore appris la vérité, et, quelque part, le tatoué pense que cela est bien mieux ainsi.

Il attrape une nouvelle cigarette pour la coincer entre ses lèvres tout en tentant d'adresser un sourire convainquant.

« Le vice de certains hommes poussent à la vulgarité, explique-t-il, cependant je n'osais pas te dire que ton shampoing est très agréable. »

Il tire une latte de sa barrette de nicotine avant de faire un geste à la jeune femme pour l'inviter à marcher un petit peu avec lui.

« Ce n'est rien, ne te tracasse pas trop, d'accord ? Tu as eu une dure soirée. »

Lui aussi a bien remarqué que personne ne s'est levé quand elle a eu besoin d'être aidée, mais il préfère passer l'éponge et se dire que c'est parce qu'il était là. Après tout, protéger les autres demeurent le métier d'Arai, n'est-ce pas  ? Cette raison n'est peut-être pas toujours présentée de cette manière si héroïque, mais ce soir-là, Yoona a pu compter sur la protection de l'agent Nishimura.

« Est-ce que tu veux que je te raccompagne ? » l'interroge-t-il.

Il n'a pas vraiment envie de la laisser partir toute seule dans l'état d'esprit actuel où elle est, mais si elle le lui demande, il se contentera de héler un taxi pour elle.


I am no one's slave
This is by design, stay out of my way
Sasaki Yoona
Nourriture humaine
avatar
DC : Nope, je ne suis pas schyzo
Messages : 235
Points : 165
Emploi/Etudes : Blogueuse, Prof de danse, Pianiste
Commentaires :
I thought i would have been unbothered about farewells but it's not easy to get rid of a habit that is like you. Unfortunately you are lingering, i do something similar to regret. Different to you who is probably living well. I'm half dead.
◊ ◊ ◊ ◊

Age 25 ans
Infos en vrac
Gentille - Sociable - Douce - Curieuse - Quelque peu naïve - Empathique - Calme - Sensible - Souriante - A une collection de peluches - A un tatouage en forme d'aile d'ange derrière son oreille - Change souvent de coupe et de couleurs de cheveux - Adore la musique et surtout le piano, c'est son monde - Père violent - Mère faisant partie du CCG et décédée étant mangée par des goules


◊ ◊ ◊ ◊

RP EN COURS
Jiro | Shinichi | Takaaki | Sosuke | Event

Lun 13 Aoû - 20:49
Let's be lonely together지금 이 시간을 멈춘 채
너와 함께라면 난
I could die in this moment
Forever Young
Arai & YoonaLa demoiselle était encore un peu sous le choc de ce qui s’était passé. En réalité ça ne lui avait jamais arrivé auparavant et elle ne pensait pas qu’un jour ça lui arrivera en fait. La demoiselle avait suivi le brun sans dire un mot, son cœur battant tellement vite qu’elle sentait sa tête tournée à un certain moment, tout en sortant du bar, elle pouvait voir que la nuit était bien fraiche contrairement à l’ambiance qu’il y avait dans le bar. La demoiselle repensa aux expressions que l’homme avait et ne cache pas à Arai son inquiétude. Elle avait peur qu’il ne lui arrive quelque chose à cause d’elle, et à cause de sa maladresse. La demoiselle l’avait serré dans ses bras, non seulement pour le remercier, mais aussi parce qu’elle s’inquiétait un peu. Elle savait combien les humains pouvaient être des monstres, son père le premier, mais surtout elle niait l’existence de ces créatures qui pouvaient être bien plus immondes que les simples humains. La jeune femme sentit les tapotements de l’homme sur sa tête, puis se desserrant de lui, elle soupire légèrement tout en le regardant dans les yeux. Malgré le fait qu’il essayait de la rassurer « Je...Ne sais pas. Il avait l’air bien dangereux... ». Elle fit une petite moue triste en repensant à la pagaille causée à cause d’elle « Tu n’as pas mal ? Tu es sûr ? Il ne t’as rien fait ? ». L’instant où son poignet avait lâché la main de son agresseur, elle avait vu un peu noir, alors qu’Arai lui avait donné une leçon qu’il n’oubliera peut-être pas. Mais la demoiselle ne savait si l’autre avait pu lever la main sur son sauveur.

La demoiselle le remercia aussi pour la jacket, tout en lui parlant de ce qu’elle avait vu de ce monsieur qui n’était pas des plus sympathiques. Surtout que ce qu’il lui avait dit avait été marqué dans son esprit. C’est sûr, ce n’est pas la première fois qu’on essayait de flirter avec elle ou autre, mais jamais on ne lui avait dit une chose pareille. De plus, elle se demandait bien comment il avait pu sentir son odeur, mais ce qui la désolait le plus, c’était qu’il n’y avait qu’Arai qui avait pu se lever pour l’aider. En tout cas, les paroles de l’inspecteur la firent sourire doucement, puis rire un peu « Tant que ça ? », elle sentit quelques mèches de ses cheveux, puis sourit de nouveau doucement. Elle se gratte un peu la joue en réfléchissant puis il lui demande qu’il n’y avait pas à se tracasser et à simplement oublier. Même si Yoo trouvait ça un peu bizarre quand même. Elle relève son regard pour fixer le siens, et hoche doucement la tête « D’accord... C’est vrai tu as raison. », elle sourit légèrement de nouveau « On a eu tous les deux une dure nuit ».

Yoo commença du coup à marcher près d’Arai, pour se changer aussi les idées et oublier l’incident qui s’était passé. Du moins, la blonde essaya de ne plus y penser, même si elle regarda un peu de temps en temps derrière elle. Elle croisa ses mains derrière son dos, regardant Arai lorsqu’il lui demande s’il ne veut pas qu’il la raccompagne chez elle « Je veux bien, si ça ne te dérange pas. », elle lui sourit doucement « Ça serait gentil. Surtout que ça pourrait nous changer un peu les idées aussi. ». Il était vrai que la nuit était paisible et qu’il y faisait calme. Yoo aimait bien la fraicheur du soir, même si pour le moment elle avait eu froid. Avec la jacket de l’inspecteur sur ses épaules, ça allait beaucoup mieux « Tu me dis que mon shampoing sent bon, mais j’aime bien aussi l’odeur de ton parfum », dit-elle en l’ayant senti sur sa jacket.

Le trajet terminé, elle s’était dirigée vers sa maison. Enlevant sa jacket de ses épaules, elle la lui tendit avec un grand sourire « Merci de m’avoir raccompagnée, et surtout merci pour la jacket », elle sorti les clefs avant de rentrer « Tu ne veux pas passer un moment ? Si jamais tu es fatigué et que tu voudras te reposer. Tu seras toujours le bienvenue ». Elle se penche un peu pour s’excuser encore de ce qui s’est passé « Je suis désolée encore de t’avoir fait des problèmes... En tout cas, j’étais contente que tu sois là ce soir », elle lui sourit doucement « J’en suis reconnaissante ».

©️ YOU_COMPLETE_MESS


I can’t swallow the words that linger in my mouth. It’s not fine
Nishimura Arai
Inspecteur en chef
avatar
DC : Abe Cléo/Ichijô Alma ♥
Messages : 589
Points : 680
Emploi/Etudes : inspecteur en chef
Commentaires :
Jiro - Shinichi - Chiaki - Sora
(vava ; truc.)
Mer 15 Aoû - 19:03

C'est une soirée bien mouvementée qui semble doucement rentrer dans l'ordre. Tout comme Yoona, même s'il semble en parler moins, Arai est assez déconcerté de ce qui a pu se passer dans le bar où la musicienne est montée sur scène. Si maintenant les goules ont assez confiance pour chasser en plein milieu de nombreuses personnes, où va réellement le monde ? L'Inspecteur est pensif, mais il sait également qu'il doit faire attention à étouffer les sentiments naissants dans le coeur de son interlocutrice. Yoona est une jeune femme vraiment agréable qui doit apprendre le plus tard possible l'existence de ce genre de monstre qui vit dans les recoins les plus sombres de la ville. C'est un fléau qui est en train d'être exterminé, mais qui, malheureusement, paraît prendre davantage d'ampleur plus les jours passent. Arai est prudent et fait de son mieux pour protéger la population bien qu'il ait parfois l'impression que les ragots se diffusent trop vite.

« Non, dit-il, je n'ai rien. Il n'a pas eu le temps de me toucher ; et heureusement pour lui. »

Il adresse un sourire à la demoiselle avant de la raccompagner chez elle. Oui, c'est beaucoup plus prudent avec ce qui se trame dans les rues de la ville qui ne dort jamais.

Remarquant qu'elle a froid, Arai dépose sa veste sur les épaules de Yoona, la complimentant par la même occasion sur son shampooing, comme pour faire passer un peu mieux ce compliment étrange qu'elle a pu recevoir. Elle acquiesce du chef, mais ne semble pas réellement y croire. Arai préfère se taire, n'ayant pas envie de rajouter une couche et de semer des troubles encore plus grands dans l'esprit de la jeune femme. L'air frais du soir est très plaisant, ce qui leur permet d'en profiter pour se remplir les poumons et songer à d'autre chose. Néanmoins, à son tour, l'Inspecteur reçoit un compliment.

« Oh, c'est très gentil de ta part », déclare-t-il, surpris.

La vérité étant qu'il n'a pas reçu de compliment de la part d'une femme depuis bien des années, Arai se demande en cet instant qu'elle est la meilleure des manières d'y répondre. Il se contente donc de ce remerciement puis d'enfoncer les mains dans les poches de son pantalon, profitant du calme de la fin de soirée. Quelques minutes plus tard, leurs pas s'arrêtent devant la maison de Yoona et la jeune femme lui rend sa veste en lui proposant de passer un peu. Arai ne veut pas se montrer malpoli mais il décline quand même l'invitation.

« Merci, mais je pense que je vais rentrer me reposer aussi. Je n'hésiterais pas à venir te voir prochainement, l'assure-t-il. Ne t'en fais pas pour moi et tâche de dormir ce soir. Tu es en sécurité, d'accord ? »

Il veut ajouter qu'il veillera sur elle, mais ce serait vendre une partie du secret. Alors il lève la main dans sa direction pour la déposer amicalement sur sa tête et lui souhaiter une bonne nuit. L'Inspecteur finit donc par tourner les talons dès qu'il a entendu les clefs tourner dans la serrure. Oui, Yoona, dors sur tes deux oreilles, je tâche de protéger cette ville.


I am no one's slave
This is by design, stay out of my way
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behaviour of the Undead :: Let's play a game :: Les déchets-
Sauter vers: